Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : Michael Stipe de R.E.M. partage une chanson écrite en temps de confinement

L'ancien chanteur de R.E.M. a écrit "No Time For Love Like Now" avec un membre du groupe de rock américain The National.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Michael Stipe, l'ancien chanteur de R.E.M. le 8 octobre 2019 à Rome (Italie). (MARIA LAURA ANTONELLI/ AGF / SIPA)

Michael Stipe, l'ancien chanteur du groupe de rock américain R.E.M., a partagé ce week-end une nouvelle chanson écrite en confinement. Elle s'intitule No Time For Love Like Now et comme le précise Michael Stipe dans la vidéo il s'agit d'une maquette - "a first take" - produite par Aaron Dessner, multi-instrumentiste et producteur du groupe américain The National. Il fait bien de préciser qu'il s'agit d'une "démo" car s'il chante de façon inspirée et que la mélodie a du potentiel, le son en provenance de son ordinateur est loin d'être au top...

"No time for breezy / No time for arguments / No time for love like now", chante-t-il. "I turned away from the glorious light/ I turned my head and cried / Whatever waiting means in this new place / I am waiting for you...".



Il s'agit de la troisième chanson publiée par Michael Stipe ces derniers mois, les premières depuis la séparation de R.E.M. en 2011. Après Your Capricious Soul partagée en octobre 2019 en soutien au mouvement écologiste Extinction Rebellion, il avait dévoilé Drive to the Ocean en janvier.

Une ancienne chanson de R.E.M. refait surface

Alors qu'une bonne partie de la planète est actuellement en confinement en raison de la pandémie de coronavirus, la chanson de fin du monde de R.E.M. parue en 1987, It's The End of The World as We Know It (And I Feel Fine) (C'est la fin du monde tel que nous le connaissons (et ça me va), particulièrement appropriée, a refait une entrée remarquée dans les charts anglo-saxons ces dernières semaines. 

Le 19 mars, Michael Stipe avait posté une vidéo dans laquelle il fredonnait quelques secondes de cette chanson avant d'expliquer que "la partie importante des paroles de cette chanson est As We Know It (Tel que nous le connaissons).

"Nous nous apprêtons à traverser quelque chose qu'aucun d'entre nous n'a jamais vécu auparavant, et c'est le coronavirus. C'est réel, c'est sérieux et c'est là", commençait-il. Il se lançait ensuite dans un long message de prévention, rappelant les gestes barrière et la nécessité du confinement ainsi que l'importance de s'informer auprès de sources fiables.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.