Cet article date de plus de huit ans.

Roberto Alagna annule son concert aux Chorégies d'Orange

C'est un "coup dur" pour le festival, déjà mis en difficulté avec "Le Vaisseau fantôme" de Wagner, au début du mois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ténor franco-italien Roberto Alagna en représentation à Golfe-Juan (Alpes-Maritimes), le 9 août 2012. (SYSPEO / SIPA)

La déception du public est de taille. Le ténor franco-italien Roberto Alagna a annulé le concert qu'il devait donner le 19 juillet aux Chorégies d'Orange, pour raison de santé, ont annoncé les organisateurs mardi 16 juillet. Le ténor chantait encore lundi soir dans Les Troyens à Marseille et a été vu en duplex de la cité phocéenne dans le Concert de Paris donné sur le Champs-de-Mars, à Paris, pour le 14-Juillet, retransmis en direct sur France 2. A Orange, il devait se produire avec Anna Caterina Antonacci et l'Orchestre philarmonique de Radio France, dans un programme consacré notamment à Bizet, Berlioz et Verdi. 

Roberto Alagna est un fidèle depuis près de vingt ans des Chorégies d'Orange. Il avait d'ailleurs tenu en 2012 à chanter en dépit d'un violent mal de gorge dans Turandot, de Puccini. Cette fois, le chanteur a produit un certificat médical et le concert est purement et simplement annulé. Les 5 200 spectateurs ayant acheté leur billet devront être remboursés.

"C'est un coup dur", reconnaissent les organisateurs des Chorégies, dont le budget repose pour 80% sur les recettes de la billetterie. Déjà, le festival avait dû renoncer à donner deux fois son premier opéra de la saison, Le Vaisseau fantôme de Wagner, du fait du peu d'intérêt du public. L'opéra, donné le 2 juillet, a été bien accueilli mais n'a pas fait le plein : 5 400 places vendues, sur 8 000 disponibles au théâtre antique. Cette capacité exceptionnelle impose de programmer des œuvres extrêmement populaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.