NTM en concert : cette fois, c'est (vraiment) la dernière ?

Le groupe mythique de rap NTM donne samedi soir son ultime concert, à l'AccorHotels Arena de Paris, concluant une carrière hachée, faite de hauts et de bas, sans avoir donné de successeur à leur album culte de 1998, "Suprême NTM". Même si avec eux, il faut s'attendre à tout.

Kool Shen et JoeyStarr de NTM.
Kool Shen et JoeyStarr de NTM. (HUGO MARIE / EPA)

En 1991, au tout début de la carrière de NTM, dans une interview avec Michel Denisot pour l'émission Mon Zénith à Moi (voir ci-dessous), Kool Shen évoquait "l'espoir". L'espoir, c'était celui de sortir un disque, puis deux, celui de donner un symbole au mouvement hip-hop en France, de construire un mythe à travers la furie et les polémiques. NTM est fait de ça.

Kool Shen et JoeyStarr, deux caractères bien trempés qui arrêteront au sommet, après un dernier album triomphal en 1998, Suprême NTM, après bien des prises de tête. Les deux hommes étaient déjà remontés sur scène dix ans après, avec un passage par Bercy, avec la rage habituelle.

Mais déjà, à l'époque, sur le plateau du Grand Journal de Canal Plus ou dans quelques autres entretiens, Kool Shen prévenait : "On ne livre pas un packaging [...] Refaire un album ? Non." Pas d'album, donc, le sel d'un retour sur scène, puis une nouvelle décennie passée loin de l'autre. Et puis l'envie de fêter leurs 30 ans d'existence a été la plus forte, encore, en 2017. NTM remonte sur scène, passe par les plus grands festivals et montre que l'énergie est toujours là. Après la sortie d'une anthologie, ils enregistreront même un nouveau morceau avec le rappeur Sofiane, Sur Le Drapeau, au début de l'année 2019, annonçant enfin un nouvel album.

Mais pas moyen de se retrouver autour d'une plume, la flamme de l'écriture est peut-être éteinte. Les deux hommes font très peu de promotion, se contentent de quelques interviews et annoncent la fin de l'aventure. Dernier round ce samedi soir, donc, à Paris. Les deux quinquas du rap semblent cette fois décidés ; on a toujours le droit de ne pas les croire.

NTM referme la parenthèse après deux ans de retour de flamme
--'--
--'--