Le Wu-Tang Clan, Public Enemy et De La Soul en concert le 17 mai à Paris

Evènement hip-hop le 17 mai 2019. Trois formations légendaires de l'âge d'or du rap new-yorkais seront réunies sur la scène de l'AccorHotel Arena : le Wu Tang Clan, Public Enemy et De La Soul. Il s'agira d'une halte de la tournée "Gods of Rap" ("Dieux du Rap") lors de laquelle chaque groupe célèbre l'anniversaire d'un de ses albums classiques et le rejoue plus ou moins en intégralité.

\"Gods of Rap\" : Posdnuos de De La Soul, RZA du Wu-Tang Clan et Chuck D de Public Enemy.
"Gods of Rap" : Posdnuos de De La Soul, RZA du Wu-Tang Clan et Chuck D de Public Enemy. (Alan West / Sipa - Britta Pedersen / AFP - John Sun / AFP)

Le Wu-Tang souffle les 25 bougies de son premier album

Pour le Wu-Tang Clan, emmené par l'éminence grise RZA, il s'agira de célébrer les 25 ans du premier album studio "Enter the Wu-Tang (36 Chambers)", sorti en 1993. Un album contenant des hits aux samples soul et aux beats lourds et menaçants, tels que "C.R.E.A.M." (Cash Rules Everything Around Me), "Can it All Be So Simple" et "Protect Ya Neck".

On espère sur scène tous les mcs historiques de Shaolin (le surnom donné par le groupe à leur fief de Staten Island) et en particulier RZA, Method Man, Raekwon, Ghostface, GZA et Inspectah Deck. Accompagnés peut-être de Young Dirty Bastard, le fils du regretté Ol' Dirty Bastard, repéré récemment avec ses tontons flingueurs sur quelques dates américaines.

Public Enemy fête les 30 ans de "It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back"

Public Enemy, avec Chuck D et Flavor Flav au micro épaulés de DJ Lord, fêtera le 30e anniversaire de son deuxième album, le chef d'oeuvre "It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back", paru en 1988.

Un brûlot politique, révolutionnaire au plan musical grâce à l'audace folle de Terminator X, et lesté de hits furibards commme "Rebel without a pause", "Bring the Noise" ou "Don't Believe the Hype".
 

De La Soul célèbre son premier album

Enfin, De La Soul reviendra jouer l'album qui les révéla "3 Feet High and Rising", sorti en janvier 1989. Un disque de Posdnuos, Dave et Maseo tout aussi influent que ceux de Public Enemy et du Wu-Tang Clan, mais dans un style enjoué et coloré qui prenait le contrepied du gangsta rap alors en vogue.

La colère y était tempérée par l'euphorie funk de la musique fourmillant de samples improbables et par l'humour, présent notamment dans les interludes dont l'idée fera florès dans le rap. Un album dont les inusables ont notamment pour nom "Me, Myself and I" et "The Magic Number".

DJ Premier en maître de cérémonie

La soirée "old-school" sera animée par DJ Premier, qui a collaboré avec d'autres grands noms du rap tels que Nas, The Notorious B.I.G., Mobb Deep, Jay-Z, Kanye West ou encore Mos Def. Lui qui fut aussi le Dj de Gang Starr, un groupe injustement oublié depuis la mort de son partenaire Guru, sera le maître de cérémonie, assurant les lancements et le mixe aux platines.

Pour citer Method Man, ce triple concert d'anthologie promet : "Pas d'additifs. Pas de conservateurs. Juste du pur hip-hop".

La tournée "Gods of Rap" est pour l'instant uniquement européenne. Avant Paris, elle passe par Londres (stade de Wembley) le 10 mai, Manchester le 11 mai, Glasgow le 12 mai et Dublin le 14 mai.

Les billets pour Paris sont en vente mardi 29 janvier à partir de 10h00.