Le rappeur Mister You condamné en appel pour avoir fait la pub d'un point de vente de drogue

Le rappeur avait fait la pub de dealers du Val de Marne, en banlieue parisienne, dans une vidéo postée sur Snapchat en février 2019.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le rappeur Mister You en 2013 sur la scène du Bataclan (ALIX WILLIAM/SIPA)

La star du rap Mister You a été condamnée mardi 9 mars en appel à Paris à une peine de 24 mois de prison aménageable pour avoir fait la promotion en février 2019 sur les réseaux sociaux d'un important point de deal de banlieue parisienne.

En première instance, le rappeur du quartier parisien de Belleville avait été condamné par le tribunal de Créteil à un an sous bracelet électronique et reconnu notamment coupable d'acquisition de stupéfiants, infraction dont il a été relaxé mardi en appel.

"Pure bêtise"

"Il s'agit d'un arrêt incohérent : on relaxe d'une infraction, sans en tirer les conséquences sur la peine", a réagi auprès de l'AFP son avocat Robin Pinsard, annonçant son intention de se pourvoir en cassation.

Sur Snapchat, où les vidéos du rappeur de 37 ans peuvent être vues par 200 000 personnes, majoritairement des jeunes, le rappeur s'était filmé en train de fumer du cannabis provenant d'un point de deal de Villejuif, dans le Val-de-Marne, à qui il adressait une "spéciale dédicace""Mmmh qu'est-ce qu'il y a là-dedans ?", chantonnait-il en montrant le cannabis, avant de s'allumer un joint.

De la "connerie" et de la "pure bêtise", avait-il plaidé en première instance. "Au bout de deux heures j'ai retiré" la vidéo des réseaux sociaux, avait-il expliqué, en s'excusant.

"Opération marketing", pour la police

Rappeur dont les clips enregistrent aujourd'hui plusieurs dizaines de millions de vues sur YouTube, Mister You s'est notamment fait connaître du grand public à la fin des années 2000 en publiant de la musique alors qu'il était en cavale dans une affaire de trafic de drogues.

Pendant des mois entre 2018 et 2019, les policiers avaient multiplié les descentes sur ce point de deal - plus de 200 arrestations en un an -, considéré comme l'un des plus gros d'Ile-de-France avec un bénéfice par semaine estimé à 100 000 euros.

Les enquêteurs estimaient que la "pub" de Mister You visait à faire remonter les ventes d'un trafic qui commençait alors à battre de l'aile. Une "démarche marketing bien orchestrée" supplémentaire pour ces trafiquants, qui s'étaient imposés grâce à leurs boîtes reconnaissables et à une "stratégie commerciale agressive" sur Snapchat, selon un enquêteur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.