Le rappeur lyonnais El Bobby parodie la campagne électorale avec son clip "Ceci n'est pas un candidat"

A quelques heures du résultat du second tour de l'élection présidentielle, le rappeur lyonnais El Bobby lance une campagne satirique autour d'un candidat peu soucieux des enjeux de société. Le tout est à découvrir dans un clip et sur des affiches.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
"Ceci n'est pas un candidat", une fausse campagne électorale imaginée par le rappeur lyonnais El Bobby (France 3 Aura)

Depuis quelques jours, l'élection présidentielle a pris un tour inédit à Lyon. Dans les rues et sur les murs de la capitale des Gaules, de nouvelles affiches électorales interpellent le regard. Au-dessus d'un visage inconnu on peut y lire : "Ceci n'est pas un candidat". Ces affiches qui parodient la campagne électorale sont l'œuvre du rappeur El Bobby. Pour couronner le tout, tel un véritable candidat, le rappeur a réalisé un clip qui résume son programme.

Clip parodie "Ceci n'est pas un candidaté

Une parodie de campagne

Cheveux gominés, costard cravate tiré à quatre épingles, dans un décor de chaine d'info en continu, El Bobby donne le ton dans son clip de campagne. Son "non candidat" incarne l'exact opposé de ce qu'il souhaite. "Ça n'est pas un Président, c'est un candidat à l'élection présidentielle dans un monde parallèle. C'est un candidat rempli d'arrogance, de certitudes, qui se croit au-dessus du peuple. On voulait à travers la première vidéo montrer la différence entre le niveau de vie des personnes qui se présentent à l'élection présidentielle et les gens en France ", explique El Bobby qui a réalisé le clip avec son ami Alexandre Mameli.

Dans sa vidéo pour le premier tour, qui stipule en introduction qu'il s'agit d'une œuvre de fiction, El Bobby fait rapper son personnage durant une minute vingt-trois. Tel un uppercut verbal, il délivre un avenir peu optimiste qui s'achève par un tranchant : "L'apocalypse c'est le prochain film".

Voter pour des idées

Cette idée de parodier la campagne présidentielle est née des affiches électorales et de la médiatisation autour de cette campagne. "Pour ma part, en 2022, j'ai envie de voter non pas pour un physique, mais pour des idées et un groupe de personnes. Je critique, mais je ne prends pas parti dans le discours. Ces candidats ne nous représentent pas", explique El Bobby avant d'assurer qu'il compte bien aller voter au second tour.

Une passion pour la politique qu'il partage avec son complice le réalisateur Alexandre Mameli. Engagés mais pas militants, les deux amis font passer leur message par le détournement et la satire. "On a des valeurs et des idées que l'on veut partager avec le public, donc on est un peu engagés quand même", reconnaît Alexandre Mameli.

La suite du programme sera dévoilée sur la chaîne YouTube d'El Bobby dans un nouveau clip dimanche 24 avril 2022, à l'issue du second tour, et offrira une projection de ce que pourrait être le nouveau paysage politique français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.