La garde à vue de l'artiste Doc Gyneco pour des soupçons de violences sur son épouse est prolongée

C'est ce qu'a appris franceinfo, jeudi soir, auprès du parquet de Paris. L'enquête a été confiée au commissariat du 18e arrondissement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Doc Gyneco pose pour le journal "Le Parisien", en juin 2017. (MAXPPP)

Doc Gyneco reste en garde à vue. Elle a été prolongée jeudi 11 mars, dans la soirée, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris. Le rappeur est soupçonné de "violences volontaires par conjoint". L'enquête a été confiée au commissariat du 18e arrondissement. Selon Le Parisien, l'épouse du chanteur, qui aurait reçu des coups au visage lors d'une dispute mercredi après-midi, a été conduite à l'hôpital.

L'artiste n'est pas connu que pour sa musique. Il a fait parler de lui à cause de problèmes avec le fisc, en participant à des émissions de téléréalité, avec sa vie privée étalée dans les journaux, notamment sa liaison avec l'écrivain Christine Angot. Cette dernière fera le récit de leur relation dans un roman Le Marché des amants, sorti en 2008.

En 2007, Doc Gyneco a soutenu Nicolas Sarkozy à la présidentielle, une décision qu'il a ensuite qualifiée d'"erreur". Le rappeur s'est aussi aventuré sur le terrain politique plus récemment, en 2019, auprès du député Joachim Son-Forget. Ils proposaient de rencontrer le "gilet jaune" Eric Drouet pour l'aider à rencontrer Emmanuel Macron.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.