L'acteur et rappeur égyptien Mohamed Ramadan a été suspendu après la publication de photos avec des stars israéliennes

Deux clichés non datés, publiés samedi soir sur les réseaux sociaux en arabe du gouvernement israélien, montrent l'acteur et rappeur Mohamed Ramadan à Dubaï en compagnie du chanteur Omer Adam et du footballeur Dia Saba, tous deux de nationalité israélienne.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photographie prise le 22 novembre 2020 et publiée sur  la page Facebook officielle de l'État d'Israël en arabe (liée au ministère des Affaires étrangères), montrant l'acteur rappeur égyptien Mohamed Ramadan en compagnie du joueur de foot israélien Dia Saba à Dubaï. (KHALED DESOUKI / AFP)

L'acteur et rappeur égyptien Mohamed Ramadan a été suspendu après la publication ce week-end de photos le montrant en compagnie de célébrités israéliennes, a annoncé le 23 novembre l'Union générale des syndicats professionnels d'Egypte.

Ces photos ont suscité une vive polémique en Egypte, certains l'accusant de trahir la cause palestinienne et d'encourager la normalisation des relations avec l'Etat hébreu. "L'Union générale des syndicats professionnels a décidé lors de sa réunion lundi de suspendre Mohamed Ramadan jusqu'à ce qu'il soit interrogé au plus tard dans la première semaine de décembre", a écrit ce syndicat sur sa page Facebook.

Deux clichés non datés, publiés samedi soir 21 novembre, sur les réseaux sociaux en arabe du gouvernement israélien, montrent Mohamed Ramadan à Dubaï aux côtés du chanteur Omer Adam et du footballeur Dia Saba, tous deux de nationalité israélienne.

L'Egyptien de 32 ans doit sa renommée dans le monde arabe à la musique -notamment en collaboration avec le Marocain Saad Lamjarred et le Congolais Gims - ainsi qu'à ses rôles en tête d'affiche de gros succès à la télévision

Un avocat égyptien a également déposé plainte en référé contre le chanteur pour "offense envers le peuple égyptien". Une audience est prévue le 19 décembre, ont rapporté des médias locaux.

Appel au boycott

Mohamed Ramadan est accusé par de nombreux internautes de participer à une opération de communication des Emirats arabes unis et de l'Etat hébreu, qui ont signé en septembre un accord de normalisation de leurs relations.

Il s'est défendu sur son compte Facebook : "Je ne peux pas demander à chacun son identité, sa nationalité", a-t-il indiqué, accusant certains d'essayer "pour la millième fois d'arrêter (son) "succès", sans vraiment se soucier de "la cause palestinienne".

Un appel au boycott a fait de "#Mohamed_Ramadan" l'un des mots-dièse les plus utilisés ce week-end sur Twitter Egypte. Trois pays arabes - les Emirats, Bahreïn et le Soudan - ont normalisé depuis l'été leurs relations avec Israël. L'Egypte a été le premier pays arabe à le faire, en 1979.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.