Gorillaz de retour avec un clip et un projet de playlist au long cours, "Song Machine"

Regardez les Gorillaz en studio avec leurs invités dans leur nouveau clip, premier épisode d'une série intitulée "Song Machine".

Les personnages virtuels de Gorillaz autour du visage du rappeur britannique Slowthai (janvier 2020).
Les personnages virtuels de Gorillaz autour du visage du rappeur britannique Slowthai (janvier 2020). (JAMIE HEWLETT / GORILLAZ)

Les Gorillaz, dont le dernier album The Now Now remonte à juin 2018, ont dévoilé dans la soirée de jeudi 31 janvier 2020 un nouveau morceau accompagné d’un clip, Momentary Bliss, avec le groupe punk Slaves et le rappeur britannique Slowthai en invités. 

Ce clip, qui mélange en studio les vrais chanteurs et musiciens avec les personnages virtuels imaginés par Jamie Hewlett, donne le coup d’envoi d’un projet singulier pour le groupe anglais emmené par Damon Albarn qui ne tient décidément pas en place.

Un concept inédit de playlist à alimentation variable

Ce nouveau projet des Gorillaz s’intitule Song Machine et ce n’est ni un album, ni un opéra, mais une playlist dont l'embryon est déjà disponible sur les plateformes de streaming. Une playlist d’un genre nouveau, que le groupe promet d'alimenter à un rythme variable. L’idée est visiblement de livrer leurs nouvelles chansons quand bon leur semble, au gré de l’inspiration, sans pression.

Il n’y aura d’ailleurs pas que de la musique dans cette playlist en évolution constante: chaque épisode sera accompagné de sketches en forme d’extraits de conversations entre les membres virtuels du groupe - 2D, Murdoc, Russel, et Noodle - et leurs invités et collaborateurs de la vraie vie, une sorte de plongée audio dans le making of baptisée Machine Bitez. En voici le premier.



De nouveaux contenus vidéos, filmés aux fameux Kong studios, dessinés et animés par Jamie Hewlett et toute son équipe, seront également livrés régulièrement. 

Song Machine est une nouvelle façon de faire pour nous", explique Russel, le batteur virtuel des Gorillaz, dans un communiqué. "Nous ne savons même pas qui débarquera au studio la prochaine fois. Song Machine se nourrit de l'imprévisible, et carbure au pur chaos. Alors quoi qu'il arrive, nous sommes prêts à produire comme s'il n'y avait pas de lendemain. Vous savez, juste au cas où..."

Et si cette idée en cachait une autre ?

"Les Gorillaz sont toujours en transition. Nous essayons chaque fois de faire quelque chose de différent, d’évoluer", nous disait Jamie Hewlett en 2017. Ce nouveau projet le prouve une fois de plus. Mais il ajoutait :"Nous atteignons bientôt la cinquantaine, nous nous faisons vieux. Nous voudrions que les Gorillaz continuent mais à un moment donné ce sera peut être sans nous."

"On voudrait bien transmettre le groupe à de jeunes artistes. Contrairement à d’autres, nous pouvons le faire car Gorillaz ce n’est pas nous mais des personnages de dessin animé. Des artistes cool pourraient continuer le groupe sans nous, et on pourrait prendre notre retraite, avec une couverture sur nos vieilles jambes",
imaginait-il en concluant avec une hilarante voix chevrotante.

Et si le concept en apparence dynamique de cette Song Machine constituait en réalité le premier pas vers un plan de retraite anticipée ? Tsss, tsss vous êtes encore beaucoup trop loin de "l'âge pivot", les gars...