Catherine Ringer, Jeanne Added, Philippe Katerine... le Printemps de Bourges en ligne c'est parti, jusqu'au 26 avril

Alain Souchon, Catherine Ringer, Yael Naïm, Aloïse Sauvage, Philippe Katerine, tels sont quelques-uns des artistes qui nous donnent rendez-vous via les réseaux sociaux aux dates initiales de l'événement, du 21 au 26 avril. 

Catherine Ringer sur scène le 1er octobre 2019 à Paris, dans le cadre de l\'événement \"Octobre Rose\" consacré à la lutte contre le cancer du sein.
Catherine Ringer sur scène le 1er octobre 2019 à Paris, dans le cadre de l'événement "Octobre Rose" consacré à la lutte contre le cancer du sein. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Grâce à la technologie numérique, le Printemps de Bourges résiste, comme il le peut, au séisme que le coronavirus a provoqué dans le monde du spectacle et de la culture. C'est sous forme de "Printemps imaginaire", via les réseaux sociaux, qu'il se tiendra donc en plein confinement aux dates initialement programmées, du 21 au 26 avril 2020.

Alain Souchon, Catherine Ringer, Yael Naim, Aloïse Sauvage et Philippe Katerine figurent parmi les têtes d'affiche de l'événement dans sa version numérique. Malik Djoudi, SebastiAn, Bandit Bandit, Jeanne Added, 47 TER, Last Train, Les Louanges ou encore Marie Flore complètent le casting de ce "Printemps Imaginaire". "Presque tous les artistes de la programmation" d'origine ont répondu présent, soulignent les responsables.

"Créations, reprises, textes, fantaisies"

Il y aura des "créations, reprises, textes, fantaisies", comme l'avait expliqué à l'AFP Boris Vedel, directeur du festival. "C'est une réaction à une édition qui nous a été volée, poursuivait le responsable. Et puis, il ne faut pas oublier que 70% des artistes programmés sont émergents, ce festival est une plateforme essentielle pour leur développement, et c'est ce qui nous importe."

Les médias ont aussi joué le jeu, de France Inter qui mettra notamment à l'honneur les créations, aux Inrockuptibles avec un cahier spécial, en passant par Tsugi Radio et l'équipe du magazine éponyme à l'antenne pour des soirées spéciales.

En 2019, le Printemps avait accueilli 200.000 spectateurs. Il a été le premier grand festival à renoncer à ouvrir ses portes cette année en raison de la pandémie.