Cet article date de plus de six ans.

Pourquoi vous allez en avoir plein les oreilles de "Despacito"

Six mois après sa sortie, le tube des chanteurs portoricains Luis Fonsi et Daddy Yankee a été vu des milliards de fois à travers le monde, explosant tous les records.

Article rédigé par Carole Bélingard
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Luis Fonsi reçoit un prix pour "Despacito" à Madrid (Espagne), le 30 juin 2017 (EUROPA PRESS / GETTY IMAGES)

Dès les premières notes de guitare, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous déhancher ? Alors vous aussi, le tube Despacito vous a lavé le cerveau. Rythmes latinos et paroles suggestives, ce titre – "tout doucement" en français – est signé Luis Fonsi et Daddy Yankee, chanteur et rappeur portoricains. Et c'est le tube de l'été. Franceinfo vous dit pourquoi cet air de reggaeton ne va pas vous lâcher de sitôt.

Parce que c'est la chanson la plus écoutée de l'histoire du streaming

Six mois après sa sortie en janvier 2017, Despacito a été écouté des milliards de fois à travers le monde. Le label de la chanson, Universal Music Latin Entertainment, a annoncé que la chanson (l'originale et ses versions remixées) avait atteint 4,6 milliards de vues sur les plateformes dédiées, incluant YouTube et Spotify. Elle détrône ainsi le tube Sorry de Justin Bieber, qui comptabilise 4,38 milliards de vues, selon Universal.

La dernière fois qu'une chanson en espagnol a autant cartonné, c'était la Macarena, il y a vingt-deux ans, rapporte Ouest France. "J'ai été très surpris d'entendre ça, confie Luis Fonsi au site Fuse (en anglais) (...). Quand tu sors un album, évidemment, tu veux qu'il rentre dans les tops. Je mentirais si je disais que ce n'était pas important. Mais quand je m'assois avec ma guitare et que j'écris une chanson... à ce moment-là, je n'essaie pas de faire le prochain hit latino aux Etats-Unis ou dans le monde. J'essaie seulement de faire la meilleure chanson possible."

Parce que Justin Bieber en a fait une version 

Il y a quelques mois, la star canadienne Justin Bieber sirote un verre dans une boîte de nuit en Colombie quand il entend résonner Despacito. Il se dit alors qu'il y a quelque chose à faire, explique à l'AFP Petra Rivera-Rideau, professeure assistante en études américaines au Wellesley College et auteure de l'ouvrage Remixing Reggaeton. Une nouvelle version du titre featuring Justin Bieber est alors enregistrée. Cette version a permis "de révéler la chanson à de nombreuses personnes qui ne l'avaient jamais entendue", précise Petra Rivera-Rideau.

"Certaines personnes ont dit que Justin Bieber s'appropriait le reggaeton pour son propre intérêt, et c'est peut-être le cas, mais on pourrait aussi considérer que Luis Fonsi fait la même chose – emprunter un genre associé à une communauté marginalisée pour son propre succès commercial", remarque la spécialiste.

Mais une fois le morceau enregistré, Justin Bieber ne semble pas garder des souvenirs très précis des paroles, comme le montre ce live clairement raté.

Parce que les reprises envahissent les réseaux sociaux

Peut-être que l'air latino de Despacito ne vous a pas encore atteint, mais vous allez vite être cerné tant les reprises sont nombreuses sur les réseaux sociaux. Celle-ci, réalisée par une jeune YouTubeuse philippine de 11 ans, Niana Guerrero, a été vue plus de 20 millions de fois. 

Niana Guerrero a même lancé le "Despacito Challenge", rapporte Le Parisien. Le principe est simple : dès que la musique retentit, il faut danser.

Et si vous en voulez encore un peu, il y a aussi cette reprise au violoncelle vue 5 millions de fois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.