TÉMA! Le festival du clip tient sa seconde édition au mk2 bibliothèque

Il n'y a jamais eu autant de clips vidéos musicaux. Beaux, audacieux, fous. Pourtant, "la scène culturelle française leur accorde peu de place", estiment les organisatrices du jeune festival TÉMA!, qui tient sa seconde édition jeudi 4 avril au mk2 Bibliothèque (Paris). Au menu : projection sur grand écran d'une sélection de 19 pépites, rencontre avec des réalisateurs et after.

Le logo du festival du clip TÉMA!
Le logo du festival du clip TÉMA!
"Des clips, on en consomme beaucoup, mais sur smartphone ou sur tablette. Alors nous avions envie de les montrer sur grand écran parce que ce sont des oeuvres à part entière, au même titre que les longs ou courts métrages", nous explique Margaux Deslandes, étudiante et co-fondatrice du festival TÉMA!

Et de s'étonner du manque de visibilité des clips dans l'espace culturel : "Il y a bien une petite catégorie aux Victoires de la Musique mais pas de festival." Dont acte, avec cette manifestation qui accueillait 200 spectateurs l'an dernier à Pantin pour sa première édition et en attend cette fois près de 600 au mk2 Bibiliothèque.

Pour sa seconde édition, le festival a choisi d'interroger les liens entre le clip vidéo et le cinéma. Beaucoup de réalisateurs, comme Michel Gondry ou Xavier Dolan, aiment d'ailleurs travailler ce format très court qui offre une grande liberté. Cependant, s'ils ont bien des points communs, clip et cinéma ont aussi des partis pris très spécifiques. Comment se nourrissent-ils l'un de l'autre ? Quels parallèles narratifs et visuels existe-t-il entre les deux ?

Pour répondre, le festival propose la projection de 20h à 22h30 au cinéma mk2 Bibliothèque de 19 clips variés soigneusement sélectionnés, tous genres confondus, parmi lesquels quatre sont le fait de tout jeunes réalisateurs à découvrir. La projection est ponctuée par des rencontres avec plusieurs réalisateurs et producteurs auquel le public peut poser des questions. La soirée, animée par Sophie Marchand et Jean Morel de l'émission Bam Bam sur Radio Nova, est suivie d'un after gratuit avec un live musical du groupe OVHAL 44. 

Voici une sélection de 5 clips projetés

Gael Faye "Tôt le matin". Réalisé par Rafael Levy - Sovage
"C'est une esthétique à la "Mommy" de Xavier Dolan", souligne Margaux Deslandes. "On suit un trio d'adolescents en révolte, une fille et deux garçons. C'est plein d'énergie et il arrive à saisir en deux minutes les tensions sexuelles entre les personnages. C'est un beau regard sur l'adolescence."

Agoria "You're Not Alone". Réalisé par Hernan Corera
C'est un clip mais ce pourrait-être un portfolio sur papier glacé, tant chaque plan ressemble à une photo, cadrée, pensée, réfléchie comme un tableau, avec un grain et une lumière extraordinaires mais aussi des tronches captivantes. Ces visages, ce sont ceux de gauchos, d'authentiques jeunes gardiens de troupeaux argentins qu'a voulu filmer le réalisateur argentin.

L'Impératrice "Paris". Réalisé par Clémence Demesme
"Un étourdissant voyage à travers le cinéma et le temps ultra référencé. La réalisatrice est aussi photographe et travaille sur différents types de projets artistiques, allant de l'installation vidéo au court métrage."

OVHAL 44 "Rapport 00 Décollage". Réalisé par Valentin Becouze
"Ça se veut un truc qui se passe dans l’espace, des capitaines d’engins spatiaux. Ca fait volontairement amateur, fait de bric et de broc. Mais c’est très référencé et il y a un gros travail sur la scénographie, les costumes et les décors. Et puis le scénario, les dialogues sont super, ça fonctionne bien, c’est drôle et en même temps on arrive bien à s’immerger dans leur univers."

Pépite "Feu Rouge". Réalisé par La Comète
"C'est dingue parce que ce clip est un générique de fin. C'est très lent, il ne se passe pas grand chose mais c'est un pied de nez assez cool. Nous avons prévu de projeter cet ovni à la toute fin de la soirée."