Abbey Road : un panneau de la rue chère aux fans des Beatles, part aux enchères à près de 43 000 euros

La plaque s'est vendue plus de 37 000 livres (43 000 euros), après une féroce compétition entre acheteurs.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La plaque de la rue Abbey Road, dans le nord de Londres, créée par le designer Misha Black en 1967. (CARL DE SOUZA / AFP)

Une plaque d'Abbey Road, rue londonienne chère aux fans des Beatles, s'est vendue plus de 37 000 livres (43 000 euros) aux enchères. La plaque de la célèbre rue où se trouvait le studio d'enregistrement du mythique groupe de pop britannique et qui donne son nom à l'un de ses albums (1969), a dépassé de loin les estimations (entre 1000 et 2000 livres) dans cette vente en ligne de deux semaines consacrée aux panneaux de rue londoniens qui s'est terminée mercredi soir.

Design protégé

Plus de 270 panneaux ont été vendus au nom du conseil de l'arrondissement de Westminster, qui englobe une grande partie du centre de Londres, pour un total de 143 517 livres (167 000 euros), après avoir suscité les convoitises de l'Australie au Canada en passant par l'Europe. Le design des panneaux, avec nom de la rue en noir et code postal en rouge, a été créé par l'architecte et designer Misha Black en 1967. Son utilisation, protégée par les lois sur la propriété intellectuelle, est proscrite partout ailleurs dans le monde.

La pochette de l'album des Beatles "Abbey Road" (1969) (APPLE RECCORDS)

"J'ai été absolument sidérée par l'intérêt pour cette vente aux enchères et les appels d'offres du monde entier", a commenté la commissaire-priseur Catherine Southon.

"Beaucoup de gens ont fait une offre parce qu'ils ont un lien personnel avec une rue - soit parce qu'ils y ont travaillé, y ont vécu, ou, dans certains cas, les panneaux sont simplement liés à leur nom", a-t-elle expliqué. Deux panneaux d'Eaton Place, dans l'ouest de Londres, se sont notamment vendus 2.728 livres chacun.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.