Polémique autour d'un livre sur les derniers moments de Noir Désir

Marc Besse, ancien journaliste des "Inrockuptibles", a écrit une autobiographie du groupe. Mais le batteur, Denis Barthe, dément avoir été interviewé pour le livre.

Bertrand Cantat, ancien chanteur de Noir Désir, lors des Eurockéennes de Belfort, le 29 juin 2012.
Bertrand Cantat, ancien chanteur de Noir Désir, lors des Eurockéennes de Belfort, le 29 juin 2012. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

MUSIQUES – A l'envers, à l'endroit (éditions Ring) est un livre choc qui retrace le parcours du groupe français Noir Désir. Un itinéraire qui débute dans les années 1980 pour se finir brutalement fin 2010, sept ans après la mort de Marie Trintignant, pour laquelle Bertrand Cantat a été condamné à huit ans de prison.

Dans cet ouvrage, Marc Besse, ancien journaliste des Inrockuptibles, lève le voile sur les derniers moments du groupe. Il dit rapporter les propos du batteur du groupe, Denis Barthe. Selon lui, le musicien revient notamment sur les circonstances qui ont conduit à la séparation de Noir Désir.

"C'était du off", explique l'auteur

Citant Denis Barthe, et seulement lui, l'auteur fait remonter la séparation à un dîner auquel auraient participé les quatre membres du groupe. Il fait dire à Barthe que Bertrand Cantat aurait tenu des propos particulièrement choquants et se serait présenté comme une victime en évoquant les morts de Marie Trintignant et de sa femme Kristina Rady.

Denis Barthe a démenti, jeudi 18 octobre, avoir été interviewé pour cette biographie. Il a indiqué dans un communiqué à l'AFP qu'il "se réserve le droit de donner toute suite qu'il jugera bon à cette déplorable affaire".

Marc Besse a réagi vendredi dans un communiqué transmis à l'AFP. Il affirme que les propos du batteur étaient du "off". "Par intégrité envers Noir Désir et envers son public, j'ai cru, en mon âme et conscience, juste et cohérent avec ma démarche de révéler un 'off' d'une rencontre avec lui datant du 3 mars 2011".