A Nancy, l'Opéra de Lorraine met en musique et en image les histoires d’amour des habitants

Douze courts-métrages sont en cours de tournage. Ces créations, basées sur les témoignages des Nancéiennes et Nancéiens, seront présentées en ligne dès le 25 mars.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les courts métrages sont tournés dans 12 lieux insolites de Nancy  (Frnace 3 Lorraine)

L’art de raconter la vie en musique et en images... Le 25 mars prochain, seront disponibles en ligne et gratuitement sur le site de l’Opéra de Lorraine douze courts-métrages mettant en scène les histoires d’amour racontées par des Nancéiennes et Nancéiens. Les films sont réalisés dans douze lieux insolites de la ville.

Quand l’opéra de Lorraine met en musique et en image les histoires d’amour des Nancéiens et Nancéiennes

À l’origine de cette création, le compositeur américain Paul Brody. Durant l'été 2019, ce dernier est allé recueillir les témoignages des habitants de Nancy, se laissant porter par les récits d’adolescents, de jeunes adultes ou de personnes âgées. Tous devaient répondre à la même question : "êtes-vous amoureux ?", titre que porte d’ailleurs le projet.  

Quand les témoignages deviennent partitions

L’artiste a ensuite transformé les récits en de véritables partitions. Chaque syllabe, chaque intonation, chaque accent est devenu note de musique. Les souvenirs des grands-mères en Ehpad, les premières amours de lycéens, les déceptions d’adultes sortant de boîte de nuit se transforment en intrigues. 

"Ce qui est important, c’est le témoignage des gens, ceux qui habitent dans la ville. Il y a la poésie des gens qui se reflète dans ces histoires et il y a aussi leurs accents, leurs néologismes, leurs accidents de langage. C’est ce qui fait la matière vraiment littéraire que le compositeur a utilisée pour faire sa musique", décrit Matthieu Dussouillez, directeur général de l’Opéra national de Lorraine.  

Des mises en scène surprenantes

Le projet aurait dû prendre la forme d’un spectacle déambulatoire au cœur de l’opéra. Mais la crise sanitaire a forcé les metteurs en scène à changer leurs plans. Alors, les histoires d’amour sont présentées sous la forme de courts-métrages.  

On tenait beaucoup au projet et on avait envie de le transformer, de le penser autrement. Transformer les contraintes du moment en avantages.

Lisa Navarro, scénographe

Ces créations répondent à une soif de liberté qui s’exprime notamment dans des mises en scène surprenantes et dans des décors originaux. Les équipes ont tourné dans les piscines, les cinémas ou les centres commerciaux de Nancy.

Ici, un piano est planté aux pieds des immeubles du quartier du Haut-du-Lièvre. Dans quelques instants il sera ravagé par les flammes. Mais pour qu’il prenne feu, il faut le préparer en appliquant dessus une pâte spécifique."On peut avoir une maîtrise totale du feu. On peut jouer sur la durée, sur la hauteur des flammes. Plus on étale la pâte, plus la flamme sera haute. Plus elle est épaisse, plus cela durera", explique David Joly, accessoiriste de l’Opéra national de Lorraine.

Pour découvrir le résultat de ces mises en scène, rendez-vous le 25 mars prochain sur le site internet de l’Opéra, mais aussi dans les rues de Nancy, en flashant des QR codes cachés dans la ville.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.