Musique : le nouvel âge d'or du vinyle

Le 33 tours fête ses 70 ans cette année et s'offre une seconde jeunesse. La galette séduit tous les publics et de nombreux artistes proposent à nouveau une version vinyle de leur album.

France 3

Son premier album date de 2001 en pleine génération CD. Pourtant, Benjamin Biolay s'est toujours attaché à sortir aussi ses disques en 33 tours. "J'aime le son du vinyle, car il y a une compression naturelle qui manque sur les CD et plus encore sur les MP3", raconte le chanteur. Le vinyle est à la mode et les conventions de disques se multiplient. Tous les prix, tous les styles et toutes les générations s'y retrouvent. "C’est un plaisir d'écoute et c'est un plaisir de support. (...) On a une belle image, il y a un travail d'artiste qui a été fait derrière", raconte Arnaud, 27 ans.

Le vinyle de retour chez les distributeurs

Après trente ans de bons et loyaux services, le CD marque le pas et il a même dû laisser de la place à son ancêtre le vinyle. "On a dû aller chercher les vieux plans des meubles de la FNAC avant 1980 et on a tout rééquipé depuis deux ans. On double les ventes chaque année", assure Stéphane Héninot, directeur de la musique à la Fnac. Le 33 tours a 70 ans, mais il doit aussi s'inscrire dans son époque s'il veut séduire les jeunes générations. Alors, chez Universal Music France, le vinyle est jumelé avec le MP3. Sur l'ensemble des albums vinyles, on retrouve à l'intérieur un petit coupon qui permet de télécharger le même album pour l'écouter partout.

Le JT
Les autres sujets du JT
Grands noms et belles promesses sont attendus sur les platines en 2018.
Grands noms et belles promesses sont attendus sur les platines en 2018. (THIERRY GACHON / MAXPPP)