Cet article date de plus de trois ans.

Musique : Girls In Hawaii, la grande classe belge

En presque 20 ans d'existence, les Belges de Girls In Hawaii se sont construit une belle réputation. Un nouvel album, "Nocturne", sort vendredi, délaissant un peu les guitares pour des sonorités plus électroniques ; il est tout simplement d'une classe folle.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La pochette de l'album "Nocturne" des Girls In Hawai, un tableau de Tom Hammick, "Smoke 2". (DR)

Dans le ton, dans l'ambiance, dans la pochette reprenant un tableau de Tom Hammick, Smoke 2... Tout, dans Nocturne des Girls In Hawaii, concourt à faire de ce disque une œuvre d'art.

Quatre ans après Everest, disque de come-back après un drame, la mort de leur batteur Denis Wielemans, Nocturne est un parcours de montagnes russes rempli des émotions les plus diverses, beaucoup moins centré sur le groupe, sur les guitares, sans renier la patte. 

Plus on a abordé le disque de manière "froide", plus l'émotion revenait, d'une manière différente

Lionel Vancauwenberghe, Girls In Hawaii

Les textes et l'ambiance musicale se sont rapidement accrochés au monde extérieur, à l'actualité peu glorieuse. Ainsi est né par exemple le titre magistral Blue Shape, une forme bleue évoquant une photo qui a choqué le monde entier, celle du petit Aylan, réfugié syrien décédé sur une plage turque. "On ne s'était jamais autorisés à avoir un propos politique, explique le chanteur Antoine Wielemans, parce que c'est très compliqué dans une chanson, dans quelques phrases, d'évoquer quelque chose de sensé".

Un album fort, intense et richement arrangé. Nocturne est le disque de l'époque, reflet d'un monde tourmenté duquel continuent à émerger de très belles choses, comme les Girls In Hawaii.

"Nocturne" des Girls In Hawai, classe et élégance au service des émotions
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Girls In Hawaii, Nocturne (Pias). Album disponible le 29 septembre. En tournée en France, le 28 novembre à Paris (Trianon).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.