Musique : 13 artistes souterrains rendent un hommage puissant à Léo Ferré

"C’est extra : 13 reprises de Léo Ferré" est une compilation signée par 13 jeunes artistes qui rendent hommage au chanteur et poète libertaire disparu il y a 25 ans.

Léo Ferré en répétition au conservatoire de Montreux, en Suisse, en février 1975.
Léo Ferré en répétition au conservatoire de Montreux, en Suisse, en février 1975. (MAX VATERLAUS / MAXPPP)

Dans cet album, pas question de faire appel à des artistes célèbres. La plateforme musicale La Souterraine s’est chargée de dégoter 13 jeunes talents émergents français tels que P.r2b, Sarah Maison, Eddy Crampes, Forever Pavot, Aquaserge, Julien Gasc ou encore Les Vilars. Ensemble, ils signent C’est extra : 13 reprises de Léo Ferré, une compilation qui rend hommage au chanteur et poète libertaire disparu en 1993.

Le reportage de Manon Mella.
--'--
--'--

Exit les célèbres C’est extra, Avec le temps et Jolie Môme. Ces 13 jeunes artistes reprennent des morceaux moins connus mais tout aussi renversants. Des artistes pas communs et surtout profondément libres. Une liberté et une indépendance précieuse pour Mathieu Ferré, le fils de Léo. Il pilote les éditions Méridian et La mémoire et la mer, et veille à la bonne restitution de l’œuvre de son père.

Léo s'est toujours battu pour ce qu'il pensait être juste, il s'est battu pour la poésie, aujourd'hui c'est une nouvelle génération qui se bat pour "sa" poésieMathieu Ferréà franceinfo

Mai 68 : 50 ans après

Quoi de plus évident, 50 ans après Mai 68, que de célébrer la fougue poétique libertaire de Léo Ferré ? Mai 68, c’est l’apogée de la carrière du chanteur. C’est le concert de Bobino et celui de La Mutualité. C’est surtout la rencontre avec un jeune public qui partage ardemment ses idées. En guise de clin d’oeil, La Souterraine et Mathieu Ferré ont souhaité que figure sur l’album une reprise du titre Les Anarchistes : un véritable hymne fraternel et révolutionnaire pour la jeunesse de l’époque.

Même 50 ans après, les textes de Léo Ferré résonnent encore avec le présent, comme encore Les Vitrines (qui figure aussi sur l’album) qui dénonce les ravages de la société de consommation. 

Un “extragroupe” pour jouer la musique de Léo Ferré en live

Pour toucher de nouveaux publics, La Souterraine et les artistes ont eu l’idée de former un groupe, monté spécialement pour l’occasion. "Léo a toujours dit que la musique devait être partagée, jouée en live", explique Mathieu Ferré. L’Extragroupe abrite des artistes du disque, mais pas que. On y trouve aussi les musiciens du groupe Biche : Alexis Croisé au clavier, Alexis Fugain à la guitare et Carol Teillard à la batterie. Plusieurs dates sont prévues dont une à Paris, au Petit Bain, le 20 juin.   Ce disque est un hommage puissant, largement à la hauteur. La puissance, l’amour, le partage, la fougue, le souffle, la liberté... tout y est.