Cet article date de plus de deux ans.

Mort de Charles Aznavour : des parlementaires lancent un appel pour un "hommage national"

Le chanteur est mort dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Deux sénateurs demandent à la ministre de la Culture de décider d'organiser un "hommage national" pour l'artiste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Charles Aznavour à Cannes (Alpes-Maritimes) en 2002. (JACKY GODARD / AFP)

Un appel à rendre "un hommage national" à Charles Aznavour, mort à l'âge de 94 ans, a été lancé, lundi 1er octobre, par des parlementaires. "Charles Aznavour, ce monument de la chanson française mérite, pour son œuvre, un hommage national. Je demande à la ministre de la Culture d'en prendre la décision", a indiqué à l'AFP Alain Fouché, sénateur (Les Indépendants) de la Vienne.

"Je pense que ça le mériterait grandement", a déclaré le député du Loiret Jean-Pierre Door (Les Républicains) sur RMC, saluant "un représentant de la grande chanson française" et rappelant qu'"on a eu cet hommage national pour Johnny Hallyday". La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a estimé sur franceinfo que "la France doit lui rendre un grand hommage" sans autre précision.

Un lieu à son nom à Paris

L'hommage rendu à Johnny Hallyday, décédé en décembre à l'âge de 74 ans, avait réuni des centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris. L'Assemblée nationale a salué lundi Charles Aznavour avec une ovation debout des députés. Son président, Richard Ferrand, a évoqué un homme qui incarnait "talentueusement l'appartenance à plusieurs cultures". La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé qu'elle proposerait "aux élus parisiens qu'un lieu de la capitale lui rende hommage en portant son nom".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de Charles Aznavour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.