Michel Legrand : l'hommage des proches et du public

Les obsèques de Michel Legrand sont célébrées vendredi 1er février. Toute la journée, des hommages vont se succéder en l'honneur de ce grand compositeur.

FRANCE 2

Un hommage en chanson, vendredi 1er février sur la place de l'Hôtel de Ville de Paris. Une jolie manière de dire adieu à Michel Legrand, le compositeur des plus belles musiques du cinéma français. "Il était le soleil", confie une passante. "C'est le plus grand compositeur du XXe siècle", ajoute une autre admiratrice. Au même moment, devant la cathédrale orthodoxe dans le 8e arrondissement de Paris, la famille et les amis se rassemblaient pour les obsèques de Michel Legrand. La cérémonie avait lieu en présence de la comédienne Macha Méril, le dernier grand amour du compositeur.

"Ça ne lui ressemble pas de mourir"

"C'est le début de ma carrière et c'est une collaboration qui m'a donné l'occasion de devenir ce que je suis aujourd'hui", explique le compositeur Vladimir Cosma. Pour l'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt, qui connaissait bien Michel Legrand, "ça ne lui ressemble pas de mourir et ça ne lui ressemble pas de nous rendre tristes". Un autre hommage aura lieu dans l'après-midi au théâtre Marigny à Paris, où l'on joue Peau d'âne sur les musiques éternelles du compositeur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jack Lang, alors ministre de la Culture, décorant Michel Legrand le 12 novembre 1984
Jack Lang, alors ministre de la Culture, décorant Michel Legrand le 12 novembre 1984 (PHILIPPE BOUCHON / AFP)