Cet article date de plus de neuf ans.

Le concert de Madonna à l'Olympia ne sera pas remboursé

Des spectateurs s'étaient plaints de la durée très courte (45 minutes) du concert. Mais le producteur de la tournée, Live Nation, juge que les demandes de remboursement ne sont "pas fondées". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un fan présente son billet avant le concert de Madonna à l'Olympia, à Paris, le 26 juillet 2012. (JOEL SAGET / AFP)

MUSIQUES - Madonna avait gardé le souvenir d'un "moment magique", les spectateurs un peu moins. Après le concert de la star à l'Olympia, à Paris, le 26 juillet dernier, le producteur refuse de rembourser malgré une bordée de critiques portant sur la durée du concert : 45 minutes, pour des billets vendus de 89 à 276 euros. Ce dernier, LiveNation, estime, selon un courrier adressé à un spectateur et rendu public sur Facebook lundi 20 août, que les demandes de remboursement ne sont "pas fondées", .

A l'issue du concert le 26 juillet, certains spectateurs avaient crié "remboursez" et insulté copieusement Madonna. S'en était suivi un déferlement de colère sur les réseaux sociaux. 

Un lieu mythique, des inédits, une logistique lourde

Ce spectacle "avait manifestement un caractère exceptionnel du fait de l'intimité de la salle", répond LiveNation dans son courrier. "De ce fait, cette soirée n'avait nécessairement pas les mêmes caractéristiques que les autres dates de la tournée", poursuit le producteur. LiveNation met en avant "le lieu mythique dans lequel l'évènement s'est déroulé et son acoustique, la proximité avec l'artiste, la qualité de la mise en scène, du son, de la lumière et du décor, de la vidéo et de la scénographie, la présence des musiciens et des danseurs de la tournée, l'interprétation de deux inédits".

"Cet événement a impliqué la mobilisation d'un personnel technique important sur plusieurs jours et la mise en œuvre d'une logistique lourde et sans précédent", se défend encore le producteur, qui en conclut que la réclamation du spectateur "n'est pas fondée" et qu'"aucune faute contractuelle ou délictuelle n'est imputable" à LiveNation.

Dans un communiqué, la porte-parole de Madonna avait déjà souligné que la chanteuse avait fourni "un effort considérable" sur le prix, précisant que le show avait coûté "près d'un million de dollars".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.