Le festival Variations Classiques d'Annecy donne carte blanche à l'humoriste Gaspard Proust pour sa programmation

Le festival Variations Classiques d'Annecy se plaît à mêler les genres en confiant chaque année sa programmation à une personnalité qui n'est pas issue du monde de la musique classique. Pour cette édition 2018, les organisateurs ont fait confiance aux choix de Gaspard Proust. L'humoriste prouve qu'il est aussi mélomane.

Variations Classiques confie sa programmation à Gaspard Proust
Variations Classiques confie sa programmation à Gaspard Proust (France 3 Culturebox capture d'écran)
La musique classique n'est pas enfermée dans un carcan, elle n'est pas réservée à un public d'experts. Elle parle à tout le monde.
Le festival Variations Classiques d'Annecy est né de ce leitmotiv en 2017. 
Cet été, elle a confié les rênes de sa programmation à Gaspard Proust.

Reportage : France 3 Alpes, C. Picaud / F. Ceroni / P. Maillard.

Rencontre du stand-up et de la musique classique

Il faut dire que l'humoriste s'est illustré sur scène avec un spectacle intitulé "Je n'aime pas le classique mais avec Gaspard Proust j'aime bien", dans lequel il commente des oeuvres du répertoire classique. Il a ouvert le festival par cette performance, accompagné de sept musiciens, sur des airs de Beethoven, Bach, Mozart, Brahms, Ravel, Wagner ou Schubert.
Une expérience qui a fait de lui un amateur exigeant :

J'aurais bien aimé qu'il y ait Tristan et Isolde de Wagner, mais c'est un peu compliqué à mettre en place. Je le savais dès le départ.Gaspard Proust


En 2017, année de naissance de Variations Classiques, c'est la comédienne Catherine Frot qui avait pu laisser libre cours à ses envies. 

On n'a pas besoin d'être érudit pour avoir des émotions en musique classique.
C'est vraiment mon cheval de bataille : il faut ouvrir ses oreilles et son coeur.

Marianne Gaussiat, fondatrice et directrice artistique du festival Variations Classiques

Variations Classiques s'achève ce samedi 1er septembre au son des violons. Le jeune prodige suédois de 17 ans, Daniel Lozakovich,  interpètera un programme consacré à Bach. En soirée, Akiko Suwanaï emmènera le public Outre-Atlantique avec la Symphonie du Nouveau Monde.