Le compositeur d'un tube de Claude François retrouvé égorgé chez lui

Le corps du compositeur et producteur Nicolas Skorsky a été découvert dévêtu dans la cuisine de son luxueux appartement du XVIe arrondissement de Paris, lundi matin.

Le corps de Nicolas Skorsky a été retrouvé dans son appartement de l\'avenue Raymond Poincaré, à Paris, le 20 octobre 2014.
Le corps de Nicolas Skorsky a été retrouvé dans son appartement de l'avenue Raymond Poincaré, à Paris, le 20 octobre 2014.

Nicolas Skorsky, 62 ans, compositeur de Chanson Populaire (plus connue sous le nom Ca s'en va et ça revient) de Claude François, a été retrouvé égorgé chez lui lundi 20 décembre à Paris (XVIe), selon des sources policières. Le corps du compositeur et producteur a été découvert dévêtu dans la cuisine de son luxueux appartement de l'avenue Raymond Poincaré par son employée de maison peu après 8 heures. Elle a aussitôt donné l'alerte.

Il n'y a pas eu d'effraction, selon les premiers éléments de l'enquête

Une plaie à la gorge a été relevée sur son corps par la police qui a également retrouvé un couteau abandonné sur les lieux. Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, il n'y a pas eu d'effraction. Des proches du compositeur ont été entendus toute la journée de lundi par les enquêteurs qui ont également effectué une enquête de voisinage, ont précisé les sources policières.

Après s'être essayé à la chanson lui-même, Nicolas Skorsky s'est lancé très tôt comme auteur-compositeur. Il a composé des succès commerciaux tels que Chanson populaire (Claude François), Finalement on s'habitue (Daniel Guichard), Pour ne rien te cacher (Marie Laforêt) ou La bonne franquette" (Herbert Pagani), selon son site internet personnel.