Cet article date de plus d'un an.

Le chanteur R. Kelly, déjà condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels, écope de 20 ans pour pédopornographie

L'artiste, mondialement connu pour son tube "I Believe I Can Fly" et ses 75 millions de disques vendus, avait longtemps régné sur le R&B malgré des soupçons d'agressions sexuelles.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le chanteur R. Kelly lors d'une audience au palais de justice pénal de Leighton le 17 septembre 2019 à Chicago (Etats-Unis) (ANTONIO PEREZ / POOL)

Le chanteur américain R. Kelly, star déchue du R&B déjà condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels, a écopé jeudi d'une peine de 20 ans de prison pour pédopornographie dans une autre affaire, devant une cour fédérale de Chicago. Cette peine ne s'additionnera pas à la précédente, le juge Harry Leinenweber ayant ordonné qu'il n'exécute qu'un an de prison supplémentaire quand il aura purgé sa condamnation à 30 ans de détention prononcée à New York en juin 2022.

Déjà condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels

Robert Sylvester Kelly, 56 ans, avait été reconnu coupable par un jury fédéral de Chicago de production de pédopornographie et détournement de mineur. Des extraits de vidéos montrant des violences sexuelles commises par R. Kelly sur des jeunes filles, dont l'une n'avait que 14 ans, avaient été diffusés pendant le procès. Le chanteur avait, en revanche, été acquitté pour des accusations d'obstruction à la justice. Il lui était reproché d'avoir perturbé le déroulement d'un précédent procès pour pédopornographie en 2008, dont il était ressorti non coupable, en menaçant une victime pour qu'elle ne témoigne pas.

Il avait finalement été reconnu coupable en septembre 2021 d'avoir piloté pendant des années un "système" d'exploitation sexuelle de jeunes, dont des adolescentes, et condamné en juin dernier à 30 ans de prison par un tribunal fédéral à New York.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.