"La Vraie Vie de Buck John", un nouvel album de Jean-Louis Murat enregistré pendant les confinements

À 69 ans, Jean-Louis Murat a enregistré son dernier album dans un studio avec le minimum nécessaire. Douze titres pour tourner la page de "deux albums pour rien".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Louis Murat en concert en 2016. Photo d'illustration. (THIERRY LINDAUER / MAXPPP)

Un album par an, c'est le rythme tenu depuis des années par l'increvable Jean-Louis Murat. Dernier en date, tout juste sorti : La Vraie Vie de Buck John. Un disque enregistré avec toutes les contraintes du confinement, pour un artiste jamais rassasié. 

En 2020, Jean-Louis Murat a sorti deux disques. Pas franchement la meilleure période. "J'ai enchaîné quand même deux albums pour rien, je ne sais même pas si j'en ai vendu mille", explique l'artiste. "C'est quand même du boulot, j'ai quand même enregistré deux albums partis comme ça dans le décor ! Moi ça ne fait pas réfléchir, ça fait plus réfléchir mon banquier que moi", s'amuse-t-il.

Mais comme l'Auvergnat est têtu, il ne s'est pas arrêté d'écrire, et voici enfin le nouveau, dans une période plus apaisée. La Vraie Vie de Buck John, enregistré et mixé dans un seul studio, sans basse, avec le minimum à disposition, en fonction des contraintes. Et avec un changement de maison de disques à la clé. "C'est vraiment un album où je ne savais pas si la semaine d'après j'allais en faire quelque chose", raconte Jean-Louis Murat.

À vingt disques passés, l'homme a cette fois voulu faire concis. Douze titres, entre deux et trois minutes chacun, précis et directs. "Comme Bill Withers, 1 minute 59 c'est le rêve. Je pense que l'époque est tellement comme le café, serré, les chansons doivent devenir serrées aussi. Avec les chansons de 2 minutes 30, les gens sont obligés de l'écouter quatre ou cinq fois, ça fait plus d'argent. Je n'y avais pas pensé !"

"Une journée sans musique, c'est une journée perdue."

Jean-Louis Murat

à franceinfo

Les confinements ne l'ont pas abîmé, ni lui, ni son écriture, ni son amour pour la musique. "Je me suis mis à France Musique, à la musique classique. Je me suis dit 'Profites-en mon garçon pour découvrir de nouvelles choses'", explique Jean-Louis Murat.

Et que Jean-Louis Murat soit encore là, ragaillardi après la pandémie, reste indubitablement une très bonne chose. Cet album s'accompagne également d'un retour sur les routes, avec un passage notamment par Paris et Le Trianon le 19 avril prochain.

Le nouvel album de Jean Louis Murat, "La Vraie Vie de Buck John" - Reportage de Yann Bertrand
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.