Kinés pour musiciens : du classique au hard rock, les bienfaits de magiciens

Les musiciens professionnels sont des sportifs de haut niveau comme les autres. Classique, rock ou métal, les organismes sont mis à rude épreuve lors de tournées et de concerts à répétition. Et ils font de plus en plus appel aux services de kinésithérapeutes spécialisés. On en trouve même désormais dans les coulisses des plus grands festivals de musique.

La pianiste Diana Ciocarlie entre les mains de Coralie Cousin
La pianiste Diana Ciocarlie entre les mains de Coralie Cousin (France 2 / culturebox)
Coralie Cousin s'est spécialisée il y a plus de 20 ans dans la rééducation de la main du musicien. Elle a même écrit un livre, "Le musicien, un sportif de haut niveau" pour aider ceux qui ont des douleurs dues à la pratique intensive d'un instrument. Dans les coulisses d'un opéra ou dans son cabinet parisien, elle reçoit, écoute et conseille celles et ceux qui ne pourraient plus travailler si un accident venait à se produire. Pianistes, chanteurs lyriques, violonistes ou trompettistes, tous viennent soulager leurs troubles musculo-squelettiques. 

Reportage : S. Bernuchon / R. Mathé / G. beaufils / L. Harper / M. Cargnino / B/ de Saint Joré

Du classique au métal

Prendre soin de son corps et de son outil de travail, une pratique qui se répand de plus en plus chez les musiciens, et pas seulement dans le milieu du classique. Ainsi, Xavier Mallamaci, kinésithérapeute de formation, s'est lui aussi spécialisé en "gestes et postures du musicien". Il vient par exemple de prendre en charge les membres du groupe de metal Kadinja. Avant d'entamer une tournée de près de deux mois partout en Europe, ils sont venus apprendre à s'étirer et à prendre soin de leurs corps. Car les concerts, surtout de rock, sont très physiques et les risques de blessures et de tendinites sont importants. Et pour un groupe comme celui-là qui gagne essentiellement sa vie avec les concerts, pas question de se blesser ou de se passer de l'un des membres pendant plusieurs semaines. D'ailleurs, des équipes de kinés et d'ostéopathes ont fait leurs apparitions dans les plus grands festivals. Des "Eurockéennes" de Belfort, à la "Folle journée" de Nantes, des mains expertes sont désormais présentes nuit et jour pour soulager les musiciens et leur permettre d'exercer leur art le plus longtemps possible.