Cet article date de plus de trois ans.

Mort de Johnny : comment l’Amérique a appris la mort de "l’Elvis Presley français"

Les chaînes de télévision n’ont pas interrompu leurs programmes après le décès du chanteur Johnny Hallyday mercredi, méconnu outre-Atlantique, mais ont annoncé la mort du "Elvis Presley français".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Johnny Hallyday à Bordeaux le 2 juin 2013. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Méconnu, les chaînes de télévision américaines n’ont pas interrompu leurs programmes pour annoncer la mort de Johnny Hallyday survenue dans la nuit de mardi à mercredi 6 décembre. Pour autant, la chaîne NBC parle d’Hallyday comme du "Elvis français", quand, de son côté, la grande agence de presse américaine American Press annonce la mort du rocker français, si on se penche sur la dépêche, "les concerts remplissaient les stades depuis des décennies". CNN parle d’une "icône du rock français".

Le New York Times, enfin, publie déjà sur son internet une belle page retraçant la vie et la carrière du chanteur : qualifiée de réponse française à Elvis Presley. Le quotidien rappelle que c’est le film Loving You en 1957, avec Elvis précisément, qui a changé la vie de cet adolescent de 14 ans et qui l’a poussé à découvrir le rock and roll venu des Etats-Unis.

De ce côté de l’Atlantique, deux artistes réagissent à cette disparition. D’abord la québécoise Céline Dion, qui évoque "un géant du show-business", "une véritable légende".

Et puis, aussi, le chanteur et musicien Lenny Kravitz, qui côtoyait Johnny à Los Angeles : "Adieu cher Johnny Hallyday. C'est un honneur de t'avoir connu et d'avoir passé du temps avec toi et ta famille. Ton âme est du pur rock'n roll. "

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Johnny Hallyday

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.