"C'est une chanson d’amour et de transmission" : David Hallyday dévoile son dernier titre, un hommage à son père Johnny

Près d'un an après la disparition de Johnny, David Hallyday, qui s'est fait très discret jusqu’ici, s’est confié à franceinfo sur son dernier titre, "Ma dernière lettre", et sur sa relation avec son père.

franceinfo

David Hallyday a créé la surprise samedi 10 novembre sur TF1 en interprétant Ma dernière lettre, sa dernière chanson qui figurera sur son prochain album et dont le clip sortira le 13 novembre. Un hommage à Johnny Hallyday, disparu le 5 décembre 2017. Depuis près d'un an, David Hallyday s'est fait très discret. Il a assuré sa tournée et n'a pas souhaité envenimer la polémique sur l'héritage de son père. Ce titre est une façon pour lui de dire des choses, de s'exprimer sur l'essentiel. La musique comme seul moyen d'expression. Il a accepté exceptionnellement de prendre la parole au micro franceinfo d'Élodie Suigo.

Entretien exclusif de David Hallyday avec Elodie Suigo.
--'--
--'--

"Ma dernière lettre, c’est une chanson d’amour et de transmission. Ça parle de ce qu’on a envie de donner aux gens qu’on aime avant de partir", confie-t-il. "Il y a une belle histoire dans cette chanson. Je l’ai composée en février dernier, et j’ai vite commencé à la jouer en tournée. J’avais envie de transmettre quelque chose au public, de partager ce moment qui est une chanson hyper intime", explique David Hallyday, qui reconnaît pourtant avoir "longtemps hésité" avant de décider de la faire en tournée. "J’ai pris mon courage à deux mains. J’espérais déjà que je pourrais la chanter de A à Z sans que ça remue trop de choses et que je m'arrête au milieu (...) Quand j’ai vu la réaction, le soutien et tout cet amour du public, ça m’a conforté dans l’idée de continuer à la faire."

"On a partagé des moments extraordinaires ensemble, formidables" 

David Hallyday revient aussi pour franceinfo sur la relation qu'il avait avec son père et combien ils étaient proches."On partageait la même passion, même si on a vécu à l’opposé tous les deux. Parce que moi j’ai vécu presque 40 ans de ma vie aux États-Unis et lui habitait en France. On ne s’est pas beaucoup vu à cause de la distance mais à chaque fois qu’on se voyait, c’était comme si on ne s’était jamais séparés. La génétique est quelque chose d’extraordinaire, qui lie les gens entre eux. On a partagé des moments extraordinaires, formidables, ensemble." David Hallyday décrit son père comme un homme "généreux, simple, aimant, téméraire, courageux. Et respectueux surtout (...) C’est sur ce respect que j’ai conduit ma vie".

"Dès le mois de février, quand j’ai commencé à composer l’album, je me suis enfermé dans ma bulle pour me protéger et pour commencer mon deuil, parce que c’est comme ça que je l’ai commencé", confie le fils de Johnny Hallyday. Je me suis mis en dehors de tout et j’ai commencé à composer sans réfléchir, et toutes mes émotions sont passées dans cette chanson, dans l’album qui va suivre. C’est comme ça que je me suis construit depuis toujours, autour de la musique, c’est comme ça que je communique, que je parle, que je dis les choses", explique-t-il. "Ça fait 30 ans que je sors des albums, vous me direz qu’il n’y a rien d’exceptionnel d’en ressortir un autre. Mais ce qui diffère vraiment dans celui-là, c’est que j’ai vécu des choses beaucoup plus difficiles. Il est peut-être le plus important de ma vie personnelle, de ma carrière artistique", reconnaît David Hallyday.

David Hallyday, en novembre 2018, confie à franceinfo les coulisses de la composition de sa chanson \"Ma dernière lettre\", un hommage à son père Johnny.
David Hallyday, en novembre 2018, confie à franceinfo les coulisses de la composition de sa chanson "Ma dernière lettre", un hommage à son père Johnny. (JEAN-ANDRE GIANNECHINI / RADIO FRANCE)