Héritage de Johnny : Laeticia Hallyday annonce avoir trouvé un accord définitif avec Laura Smet, David Hallyday se "désiste" de toute action en justice

Cela faisait deux ans et demi que la veuve et les deux aînés du chanteur étaient engagés dans une bataille judiciaire à propos de l'héritage de Johnny.

Laeticia Hallyday, ses deux filles Jade et Joy, Laura Smet et David Hallyday lors des obsèques de Johnny le 9 décembre 2017 à Paris.
Laeticia Hallyday, ses deux filles Jade et Joy, Laura Smet et David Hallyday lors des obsèques de Johnny le 9 décembre 2017 à Paris. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)

Laeticia Hallyday, veuve de Johnny, a annoncé vendredi 3 juillet avoir trouvé un "accord définitif" avec Laura Smet, la fille du chanteur, avec qui elle était engagée dans une bataille judiciaire au long cours autour de l'héritage de la star, décédée fin 2017. "Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille. Un accord définitif a ainsi été trouvé avec Laura Smet, qui a saisi la main tendue par Laeticia Hallyday", a indiqué dans un communiqué Gilles Gauer, avocat de Laeticia Hallyday. 

Aucun détail sur l'accord n'est précisé dans ce communiqué. Contacté par l'AFP, l'avocat s'est refusé à donner davantage d'informations sur son contenu. David Hallyday, lui, a réagi en se désistant de toute action en justice. "Nous nous réjouissons de cet accord (...). Plus simplement, nous ne demandons rien et dès lors qu'il y a cet accord, nous nous désistons de toute action", a précisé son avocat, Pierre-Jean Douvier.

"Recréer la paix au sein de la famille"

Voilà deux ans et demi que David Hallyday et Laura Smet ont engagé une bataille judiciaire au long cours contre la veuve de leur père, pour obtenir leur part d'héritage dont ils estiment avoir été privés par le testament de la star rédigé aux Etats-Unis. "Il faut un peu de temps pour reprendre le dialogue et se faire confiance, et pour trouver aussi des solutions techniquement pas toujours simples. C'est l'objectif que l'on poursuit et que l'on espère. Je pense que nous allons élargir cet accord dans des délais rapprochés", a assuré Gilles Gauer.

"C'est un moment essentiel, a-t-il ajouté. Laeticia nous avait demandé d'atteindre un certain nombre de buts, dont le premier était de trouver un accord qui permette de construire l'avenir pour recréer la paix au sein de la famille, un accord sur le devenir de l'œuvre de Johnny, et protecteur particulièrement à l'égard de Jade et Joy", ses filles. Dans un testament rédigé en 2014, Johnny Hallyday avait légué l'ensemble de sa fortune à sa veuve et à leurs deux filles, sans rien laisser à ses aînés Laura et David.