Cet article date de plus de trois ans.

Héritage de Johnny Hallyday : Est-ce mal de déshériter ses enfants ?

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Héritage de Johnny Hallyday : Est-ce mal de déshériter ses enfants ?
Article rédigé par
France Télévisions

C'est un feuilleton qui dure aujourd'hui depuis des semaines, celui de l'épineuse question de l'héritage de l'ancienne icône yéyé, Johnny Hallyday. Invité de la rubrique Réflexion faite de Soir 3, le journaliste Martin Legros aborde la difficile question de l'héritage.

L'image des enfants réunis lors des obsèques, le 9 décembre, à la Madeleine est désormais bien loin. La révélation du testament de Johnny Hallyday, léguant tout son patrimoine à ses deux filles adoptivess et à son épouse Laeticia, a littéralement fait exploser la famille en deux camps. Entre Laeticia Hallyday et les deux enfants de l'idole des jeunes, Laura Smet et David Hallyday, rien ne va plus. Est-ce mal de déshériter ses enfants ? "Avant d'être une question morale, c'est une question juridique", tranche Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine et invité de la rubrique Réflexion faite. "En France, dans le droit français, les parents ne peuvent pas déshériter leurs enfants", poursuit-il.

Entre la France et les États-Unis, deux conceptions de société opposées

"Depuis 1804 et le code Napoléon, on a inventé la réserve testamentaire qui fait qu'une part plus ou moins importante de votre patrimoine est automatiquement réservée pour vos enfants. Ce qui n'est pas le cas aux États-Unis", étaye Michel Legros. Deux conceptions diamétralement opposées et qui concernent le cas de Johnny Hallyday. Le rockeur était en effet, résident américain depuis 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Johnny Hallyday

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.