Concerts, albums, documentaire, exposition : cinq ans après la mort de Johnny Hallyday, le feu reste allumé

Hommages et événements en tout genre se préparent pour célébrer le rockeur préféré des Français, disparu le 5 décembre 2017. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 5 min.
 Sur cette photo d'archives prise le 26 mars 2016, le chanteur français Johnny Hallyday arrive sur scène au début de son concert à Bruxelles (PATRIK STOLLARZ / AFP)

Concert de 1992 au cinéma, contenus sur TikTok, documentaires, exposition, livres, tournée de chansons en symphonique, coffrets gargantuesques : tout est fait pour redonner l'envie autour de Johnny Hallyday, disparu il y a 5 ans le 5 décembre. Le rocker préféré des Français a laissé son empreinte dans l'imaginaire collectif et les nouvelles générations sont aujourd'hui approchées, qu'il s'agisse d'initiatives de l'entourage de la star, des maisons de disque, ou d'autres parties. 

Le documentaire de Laeticia 

Netflix a ainsi dégainé au printemps avec Johnny par Johnny, série-documentaire au montage nerveux. Sans la participation de sa veuve Laeticia, qui réplique avec le documentaire Johnny par Laeticia le 8 décembre à la télévision, sur M6. Un documentaire dans lequel elle souhaite "continuer à faire vivre son oeuvre, à travers la promesse que je lui ai faite et qu'on s'est faite. C'est une grande partie de mon moteur quotidien", confie la quadragénaire. 

"J'apprends à vivre avec le deuil, je n'ai pas d'autre choix que de vivre avec ce chagrin. On ne refait pas sa vie, on la continue", explique la veuve du chanteur, dont elle a partagé l'existence pendant presque 23 ans. Rien n'est éludé : l'échec du chanteur à Las Vegas en 1996 et la crise qui s'en suit, sa renaissance artistique mais aussi son mariage, l'adoption de ses filles au Vietnam, ses soirées entre amis, les moments du quotidien en famille, jusqu'à ses derniers jours. La veuve du chanteur a confié au réalisateur William Karel 740 heures de films familiaux, la plupart inédits, tournés depuis 1995.

Sur TikTok

Parallèlement, le label Panthéon (branche d'Universal) propose des contenus sur TikTok, avec notamment des hashtags-hameçons comme "#JohnnyWaouh", fléchant "ses entrées en scène mythiques, ses costumes délirants".

@johnnyhallyday #JohnnyHallyday a été l’un des premiers à inaugurer le Zenith de Paris en 1984 avec un concert où son arrivée se fait dans une main géante suspendue à 8m au dessus du vide, les techniciens ont dû casser un mur pour réaliser le décor ! #JohnnyWaouh #rock #tiktokmusic #tiktokmusique ♬ L'envie - Johnny Hallyday

Les utilisateurs le verront descendre d'un hélicoptère en filin au Stade de France en 1998 ou combattre à la hache sur scène en 1982, dans des costumes inspirés du film Mad Max, qui font penser aujourd'hui à ceux de la série Game Of Thrones. "Personne n'a pris sa place et personne ne la prendra", souligne auprès de l'AFP Xavier Perrot, chef de projet du label Panthéon, qui supervise le best of Itinéraire d'une Légende, décliné en plusieurs formats, et un Coffret collector Bercy, soit plus de 20 heures de live audio et vidéo, avec des images de répétitions inédites.

C'est en concert que le mythe se forge. "Il n'aurait pas eu la reconnaissance, la notoriété, le succès, sans sa dimension sur scène, ce qu'il a incarné, les personnages qu'il a endossés, sa dramaturgie, ses mises en scène toujours plus amples", poursuit Xavier Perrot. Le 5 décembre, son concert de 1992 à Bercy sera d'ailleurs projeté en séance unique dans 200 cinémas en France, Suisse, Belgique et Luxembourg.

En musique avec des inédits

La musique de l'interprète de Gabrielle continue à circuler sur scène avec le Johnny Symphonique Tour. La voix du chanteur est accompagnée d'un orchestre symphonique et d'un choeur sous la direction d'Yvan Cassar. Cet arrangeur-star fait partie de ces musiciens marqués par leur collaboration avec la vedette. 

Comme Yodelice, musicien-producteur. "J'ai participé à quatre albums pour Johnny, des liens très forts se sont tissés. J'en retiens une multitude de sentiments pour la plupart pas ordinaires, totalement fous, comme un rêve. Il me manque énormément", confie Yodelice à l'AFP.

Comme Yarol Poupaud, qui fut son guitariste pendant les six dernières années. Cet ancien préposé à la six cordes du groupe FFF, également chanteur, reprend des chansons de Johnny de la période 1960-70 dans un album Fils de personne prévu vendredi 2 décembre. L'occasion de découvrir un Hallyday méconnu au détour de Rivière... ouvre ton lit, morceau-titre d'un disque de 1969 sous influence psychédélique. "Rivière..., c'est un album vraiment barré. Johnny traîne à Londres à ce moment et monte dans le train du psyché", raconte à l'AFP Yarol Poupaud. "Pendant l'enregistrement, j'ai beaucoup pensé à lui. C'était presque un tête-à-tête avec Johhny", raconte Yarol Poupaud. La bonne idée est de ne pas balayer tout le répertoire du monstre sacré, mais de cibler la période 1960-70 pour "remettre le curseur sur le rock", comme le dit le guitariste-chanteur à l'AFP. Pas de titres suaves comme Je te promets ou Laura donc, mais un album qui débute par une décharge électrique, Voyage au pays des vivants.

Dans un livre

Les différentes périodes de la vie de la mégastar sont retracées en photo dans Johnny Hallyday - Les années Tony Frank, un des livres (éditions Epa) les plus riches parmi ceux publiés cette année. Photographe de renom (il signe la couverture de l'album Histoire de Melody Nelson de Serge Gainsbourg) et complice de Johnny, Tony Frank l'a suivi au plus près pendant presque 40 ans. Sur scène, dans les coulisses, lors de ses voyages... il a été le photographe attitré et complice du rocker. Une vie partagée du Golf-Drouot jusqu’aux concerts des Vieilles CanaillesAvec plus de 600 images, cultes ou inédites, ce livre fait entrer le lecteur dans l’univers de Johnny comme aucun autre, montrant toutes les facettes d'une des plus grandes stars françaises de tous les temps. 

Couverture du livre "Johnny Hallyday - Les années Tony Frank" (E/P/A)

Une exposition à Bruxelles

Les fans iront à Johnny Hallyday l'Exposition, un projet immersif porté par Laeticia Hallyday qui ouvre à Bruxelles (le père de Johnny, né à Paris, était Belge) le 20 décembre, jusqu'en juin 2023 avant Paris en 2024. Au menu de la grande exposition : des tableaux mêlant spectaculaire et intime, dont la reconstitution du bureau de l'idole dans sa villa de Marnes-la-Coquette (région parisienne) où il s'est éteint le 5 décembre 2017.

La veuve du chanteur considère que son "devoir est de faire en sorte que son oeuvre continue d'accompagner ses millions de fans et les nouvelles générations". "Des projets qui me permettent de transmettre ce que je sais de lui et ce que j'ai appris de lui".

À noter que le dixième numéro du magazine Légendes est entièrement consacré à Johnny Hallyday. Au menu, des interviews et des témoignages de Bertrand Dicale, Patice Leconte, Daniel Rondeau, Yarole Poupaud et des photos assez rares du chanteur. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Johnny Hallyday

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.