Pour son premier album, le groupe March Mallow rend un bel hommage à Billie Holiday et Nat King Cole

Le trio sarthois a enregistré "A journey in time" à l'ancienne, un voyage dans le temps dont la sortie prévue au printemps est reportée au mois de juin pour cause de coronavirus.

March Mallow
March Mallow (Léo Doboka)

Billie Holiday et Nat King Cole. Pour son premier album, le trio March Mallow a choisi de nous replonger dans l'ambiance des années cinquante, avec un opus hommage à ces deux géants du jazz. 

C'est une petite maison dans la campagne sarthoise d'où s'échappe I'm a Fool to Want You. Ce standard éternel du jazz signé Sinatra en 1951, et repris magistralement par Billie Holiday 7 ans plus tard, n'a pas pris une ride. On s'en rend compte en entendant la version qu'enregistre ce jour-là le trio March Mallow. Astrid Veigne, la chanteuse transmet toute l'émotion de cette chanson, caressée aussi par Chet Baker

Choisir un morceau comme celui-là avec autant d'émotions, d'âme, c'était pas évident.Astrid VeigneChanteuse - March Mallow

Comme il n'est pas évident non plus de vouloir rendre hommage à ces deux monstres sacrés du jazz : Billie Holiday et Nat King Cole. 

Enregistrement à l'ancienne

Le trio existe depuis un an. Ses trois membres ont été réunis par "cette envie de retrouver un son organique, une simplicité et une sincérité dans le style de l'époque", explique Astrid.

Pour réussir leur pari, les March Mallow ont choisi d'enregistrer les douzes titres de leur premier album dans les conditions de l'époque, avec un micro stéréo et les musiciens placés de façon particulière."C'est ce qui nous intéressait, explique Eric Doboka le guitariste du groupe, le côté intimiste de cette musique et en même temps énergique. Pour le coup, le mixage se fait dans la pièce".

MARCH MALLOW

Pour ce premier album dont la sortie a été reportée au mois de juin compte tenu des circonstances, le trio de March Mallow (Astrid Veigne au chant, Eric Doboka à la guitare et Christian d'Asfeld au piano) est accompagné par Thomas Piès à la contrebasse et Jean-Pierre Derouard à la trompette.