"Pensées rotatives" du contrebassiste Théo Girard, un cercle de musiciens inspirés à Jazz sous les pommiers

Au chapitre des créations présentées lors du célèbre festival normand, l'orchestre circulaire de Théo Girard est une révélation pleine de promesses.

Au milieu du public, dans un petit kiosque, le trio de Théo Girard (contrebasse), Sebastian Rochford (batterie) et Antoine Berjeaut (trompette), alors que la saxophoniste Sakina Abdou s\'est approchée d\'eux le temps d\'un solo, le 31 mai au Magic Mirrors, à Coutances
Au milieu du public, dans un petit kiosque, le trio de Théo Girard (contrebasse), Sebastian Rochford (batterie) et Antoine Berjeaut (trompette), alors que la saxophoniste Sakina Abdou s'est approchée d'eux le temps d'un solo, le 31 mai au Magic Mirrors, à Coutances (Annie YANBEKIAN)

Si Jazz sous les pommiers s'est achevé samedi soir, ses échos chaleureux et chatoyants résonnent encore. Parmi les créations auxquelles on a pu assister cette année, il y a celle, captivante et prometteuse, du contrebassiste et compositeur Théo Girard, Pensées rotatives. Ce programme a été présenté vendredi après-midi, 31 mai, sous le chapiteau du Magic Mirrors, scène aux couleurs exubérantes installée sur le parvis de la cathédrale de Coutances.

Théo Girard a grandi dans une famille de musiciens. Son père Bruno Girard, violoniste, est le cofondateur du mythique groupe Bratsch (1972-2015) qui faisait de la world music avant même que l'expression fût créée. Théo Girard en a été le contrebassiste dans les dernières années. Il joue également avec la pianiste-chanteuse Macha Gharibian, dans le groupe G!rafe avec son père ou encore dans la formation de rock maloya Trans Kabar, entre autres collaborations. Mais Pensées rotatives, c'est sa musique, ses arrangements, ainsi que l'orchestre qu'il a réuni autour de lui pour les jouer et les défendre.

Orchestre circulaire

Pensées rotatives, ce n'est pas un orchestre ordinaire. Celui-là est circulaire, mobile, avec douze soufflants répartis autour du public, lui-même installé autour d'un kiosque central où se tiennent Théo Girard à la contrebasse, l'Écossais Sebastian Rochford (Sons of Kemet, Polar Bear...) à la batterie, le trompettiste Antoine Berjeaut et une succession de solistes... Tel est le dispositif astucieux imaginé pour cerner de sons, de souffles et de notes les auditeurs afin de leur assurer une immersion totale.

La musique de Théo Girard est à la fois tranchante et entraînante, rugueuse et aérée. Elle alterne expositions de thèmes et longues plages d'improvisations pour des solistes habités, happés par des envolées free jazz, tandis que le reste de l'orchestre vagabonde en jouant, se repositionne régulièrement.

La saxophoniste Sakina Abdou fait partie de l\'orchestre circulaire qui entoure le public. Mais comme les autres \"soufflants\", elle se déplace dans la salle au gré des reconfigurations.
La saxophoniste Sakina Abdou fait partie de l'orchestre circulaire qui entoure le public. Mais comme les autres "soufflants", elle se déplace dans la salle au gré des reconfigurations. (Annie YANBEKIAN)
Cette création est une coproduction de Jazz sous les pommiers, l'association A.E.R.I. et enfin Musiques au Comptoir à Fontenay-sous-Bois, une salle du Val-de-Marne où Théo Girard a étrenné les deux formations clés de son projet musical. D'abord son trio formé avec le batteur Sebastian Rochford et le trompettiste Antoine Berjeaut, avec lequel il a enregistré l'album 30YearsFrom puis l'EP (album de court format) Interlude, et enfin l'orchestre circulaire présenté à Coutances.

Le noyau de l'orchestre des Pensées rotatives, c'est le trio de Théo Girard. Et son répertoire, c'est à la base celui de 30YearsFrom qu'il a "recomposé", selon ses mots, réarrangé pour un effectif grand format. Ce répertoire possède des accents autobiographiques : il y parle de ses fils (Tom & Jerry), se souvient du petit garçon qu'il était lui-même (The 6th Part of the Cake) ou évoque sa découverte du rap (un 1993 plein de groove)...

Pensées rotatives a été présenté une première fois en décembre 2018 au Comptoir avec un effectif légèrement différent. Après ce bel après-midi à Coutances, on ne souhaite qu'une chose à ce projet : qu'il tourne encore.

Quelques extraits captés par Ouest-France


Le casting de Pensées Rotatives :
Théo Girard : composition, direction, contrebasse
Antoine Berjeaut : trompette, bugle
Sebastian Rochford : batterie
Julien Rousseau, Simon Arnaud, Jérôme Fouquet, Nicolas Souchal : trompettes
Basile Naudet, Martin Daguerre, Adrien Amey, Raphaël Quenehen : saxophones alto
Théo Nguyen Duc Long, Morgane Carnet, Nicolas Stephan, Sakina Abdou : saxophones ténor.

Le programme des "live" de Jazz sous les pommiers sur france.tv