Cet article date de plus de trois ans.

Jacques Higelin : un monument de la chanson française est mort

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Jacques Higelin : un monument de la chanson française est mort
Article rédigé par
France Télévisions

Jacques Higelin est décédé à l’âge de 77 ans ce vendredi. Il laissera l’image d’un poète, pionnier du rock français, mais aussi de tendresse.

Il était un fou chantant, un poète tendre, le pionnier du rock français. Jacques Higelin est décédé à l’âge de 77 ans ce vendredi. Il laisse derrière lui un héritage plein de tendresse. Avec son air lunaire et ses cheveux en bataille, beaucoup le pleurent aujourd’hui, mais tiennent à mettre en avant un amoureux des mots.

Une vison toute personnelle de la musique décrite pendant des années : il était un pont entre la musique folk des années 1970 et le rock, une période inclassable. "Il ne faut pas laisser prise pour te faire enfermer par qui que ce soit ou quoi que ce soit, il faut rester libre penseur", disait-il d’ailleurs.

Bête de scène

Jacques Higelin était aussi connu pour sa présence incroyable sur scène. Ses concerts duraient de 3 à 4 h avec d’intenses moments de partage avec son public. André Manoukian témoigne : "Il avait une générosité folle dans ses concerts, il se donnait d’une manière totale, il ne jouait pas, il était ce personnage super flamboyant. C’est une sorte de Charles Trenet rock’n’roll".

Higelin était aussi un homme de combat, proche de la gauche, contre la misère et le mal-logement, il s’affichait notamment aux côtés de l’Abbé Pierre. Il était enfin le père d’une tribu d’artistes : Arthur H et Izïa chanteurs ainsi que Kên réalisateur. Il leur laisse le goût du partage, respect et amour de la vie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.