Le patron du Hellfest écope de huit mois de prison avec sursis pour abus de confiance

Le responsable du festival Hellfest, Ben Barbaud, a été récemment condamné à huit mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour "abus de confiance" selon le parquet de La Roche-sur-Yon. Il aurait "acheté du vin" et des "oeuvres d'art" avec des avances d'argent.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le responsable du festival de métal Hellfest, Ben Barbaud à Clisson en Loire-Atlantique, en juin 2022 (SERGE TENANI / HANS LUCAS)

La condamnation remonte au mois d'avril, mais n'avait jusqu'à présent pas été rendue publique. Ben Barbaud, patron du festival de métal Hellfest, a écopé de huit mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour "abus de confiance", a appris l'AFP vendredi 23 juin auprès du parquet de La Roche-sur-Yon, confirmant une information de Ouest-France. Selon le journal, Ben Barbaud a été condamné lors d'une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), tenue à huis clos le 19 avril dernier devant le tribunal vendéen.

"Ben Barbaud a reconnu les faits et s'est engagé à rembourser les sommes, les victimes devant être remboursées sur le prix de vente d'un bien immobilier qui avait été saisi", a précisé la procureure de la République de La Roche-sur-Yon, Emmanuelle Lepissier. Sollicités par l'AFP, Ben Barbaud et son avocat n'avaient pas réagi vendredi en début de soirée. "Les avances de trésoreries objets de la procédure ont été remboursées dans leur intégralité. L'affaire est désormais classée", assure dans un communiqué l'association organisatrice du Hellfest, l'un des plus grands festivals d'Europe à être dédié au metal et ses courants.

Des "avances" d'environ 300 000 euros

L'édition 2023, qui vient de s'achever le week-end dernier à Clisson (Loire-Atlantique), a attiré 240 000 spectateurs. Une source au sein du festival a affirmé qu'il s'agissait d'"avances" qui ont été faites de manière irrégulière sur le plan comptable mais "sans aucune volonté de malversation".

Ben Barbaud "n'a absolument pas nié les faits", a ajouté cette source, selon laquelle les sommes en question sont d'environ 300 000 euros au total. Selon Ouest France, Ben Barbaud "aurait acheté du vin (...) mais aussi des oeuvres d'art" grâce à ces sommes.

Créateur du Hellfest, Ben Barbaud en était également le président mais sa condamnation pour abus de confiance a été assortie d'une "interdiction de présider une association pendant cinq ans", selon Emmanuelle Lepissier. Ben Barbaud a quitté cette fonction de président et assume désormais la fonction de directeur du Hellfest. Selon le communiqué du festival, cette "restructuration administrative interne a eu lieu il y a plusieurs mois maintenant" et "a permis au Hellfest de maintenir son niveau d'excellence organisationnelle, comme le prouve la réussite de l'édition 2023".

La justice "a pris une telle décision pour maintenir la pérennité du festival, en choisissant une procédure adaptée garantissant justice et discrétion pour les partis", conclut l'association.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.