Hellfest 2022 : metal, brumisateur et fraternité... le festival fait son grand retour sous la canicule

Le mythique festival de Clisson, en Loire-Atlantique, s'est ouvert ce vendredi après deux années blanches en raison du Covid. Malgré la chaleur extrême, 60 000 festivaliers ont répondu présents pour ce premier jour. Reportage.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le public du festival Hellfest, à Clisson (Loire-Atlantique), le 17 juin 2022. (LOIC VENANCE / AFP)

Au Hellfest, vendredi 17 juin, le soleil brûle, les oreilles vibrent. Sous la canicule, le festival de metal de Loire-Atlantique reprend le fil de son histoire après deux éditions annulées en raison du Covid-19. Malgré la chaleur, 60 000 festivaliers sont prêts à en découdre pour ce premier jour de concerts. L'eau coule en abondance. Brumisateurs, cascades, robinets, les costumes noirs sont trempés. Sous la bruine artificielle, Ben nous l'assure : "Il n'y a vraiment pas grand chose qui puisse dégommer mon enthousiasme". À ses côtés Ronan vit son premier Hellfest. Il avait acheté ses places en 2019 et se dit "chaud comme un gardon (sic) ! On a attendu tout ce temps-là, mais ma foi, on n'est pas déçus".

"Un truc à faire au moins une fois dans sa vie"

Entre les mains de Ronan, une boisson à la couleur suspecte. De l'alcool ? Face à notre questionnement, le festivalier prend un ton faussement sérieux : "Ça, c'est une décoction qui contient 94 % d'eau et il me semblait en tant que médecin que ça faisait... (hésitation et sourire) Effectivement, tu as raison, ça ne fait pas du tout l'affaire ! On a un conseil aux enfants, aux grands enfants et aux très vieux enfants : buvez de l'eau, buvez de l'eau... Entre les gorgées de bière !" Pourtant, Frédéric Gainé, le chef des premiers secours du festival, nous avait prévenu : "On a eu pas mal de coups de chaleur". Et donné un conseil : "S'hydrater très régulièrement, pas que s'hydrater avec de l'alcool." Car c'est un fait : l'alcool n'hydrate absolument pas. Et la bière a même un effet diurétique contre-productif à l'hydratation.

Pendant ce temps, les concerts se succèdent. Immense succès pour The Offspring, quelques heures après The Inspector Cluzo, les deux Gascons qui ont joué sous la fournaise de l'après-midi. C’était leur premier Hellfest, raconte avec enthousiasme Malcolm, chanteur et guitariste : "Les groupes fraternisent facilement, ce qui se perd un peu dans les festivals."

"J'ai l'impression de revoir un peu les festivals de la fin des années 90. Les mecs de Mastodon et Offsping sont venus nous féliciter à la fin du concert".

Malcolm, chanteur et guitariste de The Inspector Cluzo

à franceinfo

Et même s'il faut crier pour s'entendre, les festivaliers n'auraient raté ce retour pour rien au monde, comme cet habitué : "Tout le monde a le sourire. On peut se mettre un coup d'épaule en se croisant et on va toujours se retourner en se disant 'Excuse-moi' avec un grand sourire. Voilà, j'ai 50 ans, je me dis que c'est un truc à faire au moins une fois dans sa vie, même avec la chaleur. À la rigueur, vaut mieux de la chaleur que de la flotte, on prend plus de plaisir."

Le Hellfest sous la canicule : le reportage de Yann Bertrand
écouter

Au total, 420 000 spectateurs sont attendus sur les sept jours de festival, bien plus que les 180 000 accueillis en 2019 pour la dernière édition avant la crise sanitaire. Pour ce premier week-end, du 17 au 19 juin, d'autres poids lourds de la scène metal ou rock sont à l'affiche : Judas Priest, Deftones, Deep Purple, ou encore Killing Joke. Metallica, Guns N'Roses, Scorpions, Alice Cooper et Bad Religion joueront lors du deuxième volet, du 23 au 26 juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hellfest

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.