Fête de la musique 2023 : notre sélection d'événements pour s'ambiancer à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice et Nantes

Mercredi 21 juin, la Fête de la musique revient dans les rues de la France entière. Franceinfo vous propose une sélection de rendez-vous dans six villes de l'Hexagone.
Article rédigé par Manon Botticelli
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Un groupe joue dans le quartier parisien de Menilmontant pour la Fête de la musique, le 21 juin 2019. (GARDEL BERTRAND / HEMIS.FR / AFP)

Quand la musique sonne ? Mercredi 21 juin, dans toute la France (et dans le reste du monde) ! Pour cette 41e édition de la Fête de la musique, chanteurs, musiciens, DJ, professionnels et amateurs se produisent sur scène et dans la rue.

La Fête de la musique, c’est LE grand rendez-vous musical du début de l’été, permettant de faire rayonner des talents internationaux comme locaux. Chaque année, 18 000 concerts sont organisés, rassemblant un million de musiciens et chanteurs amateurs avec 10 millions d’auditeurs, selon le ministère de la Culture.

>> Fête de la musique : Ibrahim Maalouf, Gregory Porter, ou encore DJ Linda à l'Elysée mercredi


Retrouvez sur cette carte interactive un grand nombre d'événements recensés pour la Fête de la musique. 

À Paris : aprem’ en musique au Palais-Royal, Bob Sinclar à la Villette, Dinos et Lomepal à l’Olympia

Les jardins du domaine national du Palais-Royal et ses célèbres colonnes Buren accueillent une demi-journée d’animations en accès libre. La première partie, dès 13h, est réservée aux groupes amateurs, avec notamment les lauréats du Tremplin pass Culture. Après 19h, place aux concerts du Centre européen de musique de chambre (musique classique), d'Eesah Yasuke (rap) et de Mentissa (chanson française), le tout chansigné pour les publics malentendants. 

La scène de l’Olympia vaut toujours le détour lors de la Fête de la musique. Pour cette édition 2023, on retrouve à l’affiche les rappeurs Lomepal et Dinos, mais aussi Zaho De Sagazan et Jain ainsi que l’artiste britannique Arlo Parks. L’événement est gratuit, avec accès libre dans la limite des places disponibles. 

Everybody dance now ! Bob Sinclar fait chauffer les platines en plein air, au 211, dans le parc de la Villette. Le DJ porte-drapeau de la French Touch sera accompagné de Funky French League pour vous faire danser, à partir de 18h, et jusqu’au bout de la nuit. Entrée payante à partir de minuit, réservé aux plus de 18 ans. 

Les enfants aussi ont droit à leur boum, digne d'Ibiza ! Au Jardin d'Acclimatation, la fête est orchestrée par le DJ Martin Solveig, avec un programme spécial pour le jeune public. Rendez-vous à partir de 14h30, en plein air, sur la pelouse du Grand Miroir Vert. 

À Marseille : platines sur la plage Borély, Helmut Fritz et PZK forment un duo nostalgique

Musique et plage, c'est le cocktail parfait pour bien démarrer l'été. La plage Borély de Marseille accueille le traditionnel concert de Fun Radio. L’événement gratuit, sur réservation, proposera des mixes de Aluna, Boris Way, Rivo, Sam Feldt, Sigala ou encore du duo Trinix. 


Pour les nostalgiques des années 2000, c’est l’événement à ne pas manquer. Le rooftop du R2 organise la rencontre de deux icônes du début du siècle : Helmut Fritz (Ça m’énerve) et le groupe PZK (Les filles adorent, CHUIS BO). Une soirée qui vous fera revivre les plus grands hits de cette tendre époque, de Britney Spears à Eminem en passant par les Black Eyed Peas. 

Dans un autre registre, l’orchestre philharmonique vous donne rendez-vous à l’Opéra de Marseille, et interprétera des œuvres de Jean Sibelius, Maurice Ravel et Bedřich Smetana. 

À Lyon : jazz aux Beaux-Arts et fête des enfants

Dans la capitale des Gaules, neuf scènes officielles sont prévues, une par arrondissement. La Presqu’île s’ambiancera avec plusieurs groupes de batucada (un ensemble de percussion traditionnel brésilien) qui sillonneront la rue de la République, de Bellecour à Childebert.


Ambiance jazz au musée des Beaux-Arts. À partir de 12h et jusqu’à 19h30, direction la terrasse du café-restaurant pour se rafraîchir de quelques notes de swing avec le duo Ellesmusiciennes, le groupe Hot club jazz Lyon et VIZZAJ. Cette animation fait écho à l'exposition sur le peintre Robert Guinan, "ami des jazzmen et adepte des clubs nocturnes de Chicago", présente le musée. L’accès au musée sera gratuit toute la journée.

La Fête de la musique, c'est pour tous les âges. Au Marché Gare, une Fête de la musique spéciale enfants est organisée avec un concert-spectacle, un bal et des animations de 16h à 21h. 

À Toulouse : rythmes électroniques place de l’Europe, musique ancienne à la Chapelle des Carmélites

C'est un groupe qui est né en 2013, un jour de Fête de la Musique. Dès 18h, le collectif techno Plein Phare électrisera la Place de l'Europe. Le groupe toulousain fêtera ainsi en grande pompe ses 10 ans d’existence. La fête se poursuivra à partir d’1h avec un "after" au Rex de Toulouse


Dans l’écrin de la Chapelle des Carmélites, carte blanche sera donnée à la Compagnie Eranos avec un "programme riche, varié et traversant les époques et les styles anciens". De 19h à 21h, entrée libre et gratuite. 

À Nice : poussez la chansonnette et pédalez en musique

Préparez vos cordes vocales. Parc du Ray, c’est l’occasion de pousser la chansonnette avec le karaoké géant "Nice Chante l’Europe !". "Au programme : des quiz de culture générale sur l’Union européenne, des tubes français et européens diffusés sur écran géant, une troupe d’animation, des goodies à gagner, le tout dans une ambiance décontractée !", présente la ville.


Plus original : pourquoi ne pas allier musique et bicyclette ? C’est ce que propose l’association Nice à Vélo, en organisant son "SJ Set on the bike". Le concept ? Une balade à vélo accompagnés d’un DJ (également sur deux roues). Rendez-vous à 18h avec un départ de la place de la Gare du Sud. 

À Nantes : "fest-noz" et musiques de film

La Bretagne est riche de traditions festives, musicales et dansées. À Nantes (où la culture bretonne reste très présente), l'Agence culturelle bretonne organise son traditionnel "fest-noz". Une "fête de nuit" en breton, rassemblement festif inscrit au patrimoine immatériel de l’Unesco. La soirée est animée par le Bagad de Nantes, ensemble de musique bretonne, et les élèves du Conservatoire de Nantes de la section musiques traditionnelles. Rendez-vous de 19h à 22h, esplanade Jacques Demy. 


La musique, c’est aussi du cinéma. Les musiciens du Conservatoire de Nantes rendent hommage au 7e art avec une reprise des plus belles bandes son. Un événement organisé par Les Scènes vagabondes à la Maison de quartier de la Bottière, à 15h. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.