VIDEO. Bilal Hassani représentera la France à l'Eurovision : "Pouvoir être le visage de la France, c'est le plus grand rêve"

"Je suis toujours sur un nuage, je suis très content", a réagi le chanteur et youtubeur de 19 ans sur France Inter lundi matin.

à France Inter

Bilal Hassani représentera la France à l'Eurovision le 18 mai. Il a été choisi samedi soir à l'issue de l'émission "Destination Eurovision" sur France 2. "Je suis toujours sur un nuage, je suis très content", a réagi le chanteur et youtubeur de 19 ans sur France Inter lundi matin.

Bilal Hassani s'est dit très ému de représenter la France : "Je suis extrêmement fier de représenter mon pays, je suis fier d'être Français. C'est assez symbolique, le fait de représenter mon pays c'est quelque chose que je pourrai raconter à mes enfants, à mes petits-enfants."

J'ai toujours été fier d'être Français parce que c'est un pays que j'aime énormément et pouvoir être un peu le visage de la France pour l'Eurovision, qui est le show que je regarde le plus depuis que je suis tout petit, c'est le plus grand rêve.

Bilal Hassani

à France Inter

Le jeune chanteur défendra la France avec la chanson "Mon roi", il en a expliqué la signification : "Je pense que la chanson, où je me présente, je parle de moi, c'est très simple, c'est avec une forte simplicité que je m'exprime et que je me présente dans le morceau. L'intérêt du morceau, c'est de parler d'acceptation de soi, d'affirmation de soi, je pense que c'est un message important, que je voulais vraiment véhiculer."

"Je ne réponds presque jamais aux "haters""

Bilal Hassani, qui a 800 000 abonnés sur Youtube reçoit régulièrement des messages racistes et homophobes sur les réseaux sociaux : "Je ne réponds presque jamais aux "haters", ça m'arrive de le faire une fois tous les trois mois quand j'en ai un peu marre, et généralement j'essaye de l'aborder avec beaucoup d'humour et beaucoup de légèreté. J'aime bien décrédibiliser leurs propos pour leur faire comprendre que leurs propos n'ont pas d'importance et d'impact sur moi. Je mentirais si je disais que ça ne m'atteint pas, mais j'essaye de ne pas me concentrer dessus sinon je vivrais un enfer."

Bilal Hassani, invité sur France Inter le 28 janvier 2019.
Bilal Hassani, invité sur France Inter le 28 janvier 2019. (FRANCE INTER)