Eurovision : on vous résume la polémique autour du groupe vainqueur, dont le chanteur est soupçonné d'avoir pris de la drogue

Le chanteur du groupe italien Maneskin, qui a remporté l'Eurovision 2021, est accusé d'avoir consommé de la cocaïne en direct, ce qu'il nie formellement. Il va se soumettre à un dépistage.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le groupe de rock italien Maneskin a remporté l'Eurovision 2021, le 22 mai 2021. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

La polémique a alimenté les conversations des téléspectateurs et des internautes jusque tard dans la nuit. Pendant le concours de l'Eurovision, samedi 22 mai, les caméras braquées sur le groupe italien de rock Maneskin en coulisses ont filmé un geste du chanteur, Damiano David, qui a laissé croire à certains spectateurs qu'il consommait de la drogue en direct. Des internautes appellent à disqualification du groupe, qui nie formellement toute consommation de drogue.

Que s'est-il passé ?

La scène s'est déroulée dans la "green room", les coulisses du concours. Sur un canapé, les quatre membres du groupe italien Maneskin sont assis côte à côte, devant une table basse, sur laquelle se trouve un saladier rempli de bouteilles. Alors que la caméra les filme, le chanteur, Damiano David, se penche vers la table, avant de relever vivement la tête. A sa droite, le batteur du groupe, Ethan Torchio, lui jette un coup d'œil et lui donne un léger coup de coude. La scène ne dure que quelques secondes et ne permet pas de déterminer la nature du geste. Un poing serré pour fêter une bonne note ? Un regard au sol pour voir un objet tombé ?

Quelle a été la réaction du public ?

Ce mouvement de tête est immédiatement interprété par les spectateurs comme une prise de drogue. Les réseaux sociaux s'emballent, les images sont reprises, commentées. Des internautes français appellent à la disqualification du vainqueur italien pour dopage. Dans la nuit, la page Wikipédia du groupe est modifiée par des internautes, pour y ajouter la mention de la scène et évoquer une "disqualification".

Comment se défend le groupe ?

Le chanteur Damiano David a réagi à la polémique lors d'une conférence de presse tenue à l'issue du concours, à Rotterdam. Il a formellement nié avoir pris quelconque substance illicite. "Je ne prends pas de drogue (...) Pas de la cocaïne, s'il vous plaît", s'est-il défendu. Il a assuré que Thomas, son partenaire de scène, avait brisé un verre, ce qui expliquait son geste étrange. 

Le groupe Maneskin a accepté de se soumettre à des tests antidrogue, a-t-il précisé dans un communiqué publié dans la nuit, sur Instagram. "Nous sommes très choqués que certains disent que Damiano se drogue. Nous sommes CONTRE les drogues et nous n'avons jamais pris de cocaïne. Nous sommes prêts à nous faire tester car nous n'avons rien à cacher", assurent-ils. 

Des internautes viennent aussi à leur secours. "Voici la preuve que Thomas a réellement cassé un verre comme ils l'ont dit lors de la conférence de presse", avance l'un d'eux, images à l'appui, sans que l'on sache si ces images ont été filmées avant ou après la séquence polémique.

Cet incident pourrait-il modifier le classement ?

Si la prise de drogue était prouvée, cela aurait-il un effet sur l'issue du concours ? La question obsède certains fans français de l'Eurovision, qui verraient ainsi la chanteuse Barbara Pravi remporter le titre.

Le règlement du concours précise que les candidats ne doivent pas porter atteinte à la réputation de l'émission pendant leur performance. "Les paroles et l'interprétation des chansons ne doivent pas jeter le discrédit" sur l'événement, précise le règlement du concours (en anglais). "Aucun juron ou autre langage inacceptable ne sera autorisé dans les paroles ou dans l'interprétation des chansons", détaille également texte, qui poursuit : "une infraction à cette règle peut entraîner l'application des mesures énumérées à la section 2.6 de la partie 2 ci-dessous (y compris la disqualification)". 

Concernant le comportement des participants en dehors des performances, le règlement dispose seulement qu'"aucun message de promotion d'une organisation, d'une institution, d'une cause politique ou autre, d'une entreprise, d'une marque, de produits ou de services n'est autorisé pendant l'événement". Aucune mention n'est faite de la consommation de drogue, mais rappelons que la loi l'interdit de toute façon aux Pays-Bas, où se déroulait le concours samedi.

L'Union européenne de radio-télévision (UER) qui organise Eurovision, a annoncé dimanche après-midi dans un communiqué (en anglais) que le chanteur du groupe allait être soumis à un dépistage de drogue. Les organisateurs ajoutent être "en train d'examiner attentivement les images" de la soirée et précisent qu'ils peuvent "confirmer qu'un verre cassé a été trouvé après un contrôle sur place".

Il reviendra aux organisateurs de décider d'une éventuelle sanction contre le chanteur ou son groupe, dans le cas où la consommation de drogue serait avérée. C'est la première fois qu'un tel cas de figure est évoqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eurovision 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.