Cet article date de plus de deux ans.

Teknival dans le Cher : trois personnes, organisatrices du rassemblement, convoquées devant la justice en février

Environ 5 000 teufeurs ont participé à ce teknival au plus fort de l'événement.

Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Berry
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Sur les lieux du teknival non autorisé près d’Aubigny-sur-Nère, dans le Cher, dimanche 10 octobre.  (MANON KLEIN / RADIO FRANCE)

Trois personnes, identifiées comme les organisatrices du teknival qui s'est tenu samedi et dimanche à Sainte-Montaine, dans le Cher, seront convoquées devant le tribunal de police en février 2022, selon les informations de France Bleu Berry lundi 11 octobre.

81 infractions constatées

Ces trois personnes ont été interpellées "alors qu'elles essayaient de quitter les lieux", explique Joël Garrigue, procureur de la République à Bourges. Elles ont été "identifiées parmi les organisatrices" du festival. "Elles partaient avec un mur de son que nous avons pu confisquer", précise le procureur. Au total, 81 infractions ont été constatées durant le week-end, principalement des usages de produits stupéfiants, mais aussi des conduites sous l'empire d'un état alcoolique, ou en ayant consommé des stupéfiants, ainsi que diverses infractions routières.

Sur le plan environnemental, un état des dégradations sera fait dans les prochaines semaines pour entamer des poursuites. Le teknival s'est déroulé dans une zone Natura 2000. Le maire de la commune de Saint-Montaine a décidé de porter plainte. Le festival de musique s'est déroulé sur une parcelle de forêt privée, malgré un arrêté pris par la préfecture pour interdire ce type d'événements. Environ 5 000 fêtards ont été recensés au plus fort de l'évènement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.