Cet article date de plus de deux ans.

Klaus Schulze, l'un des fondateurs de la musique électronique allemande, est mort à 74 ans

Klaus Schulze, pionnier de la musique électronique allemande qui a inspiré de nombreux musiciens, est mort à l'âge de 74 ans, a annoncé jeudi son fils sur Facebook. 

Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le musicien allemand Klaus Schulze, lors d'un concert en 1983 organisé au Forum Theatre, Hatfield, Hertfordshire, situé au Royaume-Uni.  (HERITAGE IMAGES / HULTON ARCHIVE / GETTY)

Le musicien Klaus Schulze est mort à l'âge de 74 ans, a annoncé son fils Maximilian sur Facebook jeudi 28 avril. Il s'est éteint le 26 avril, de façon "soudaine et inattendue" bien qu'il luttait contre une maladie, écrit encore Maximilian Schulze. 

Né le 4 août 1947 à Berlin, Schulze est considéré comme un des pères fondateurs de la musique électronique allemande, dont l'influence peut être décelée sur quantité d'enregistrements contemporains.

Égérie du rock planant

Dans les années 1970, ce colosse de deux mètres est un des principaux ambassadeurs du rock planant, partageant la scène avec Mike Oldfield ou encore le groupe anglais Pink Floyd. Il est un temps membre du groupe de krautrock allemand Tangerine Dreams.

Guitariste puis batteur, il s'est frotté à tous les exercices : musique de film, interprétation détournée de thèmes du répertoire classique et même à la production de vedettes de variétés (le groupe allemand Alphaville). Ses morceaux, qui pouvaient dépasser les 30 minutes, sont devenus des classiques de la musique électronique.

De nombreux artistes, de Brian Eno à David Bowie en passant par Damon Albarn et Kanye West, se sont réclamés de son héritage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.