Justice fier d'avoir remporté le Grammy du Meilleur album électronique !

L'information est d'abord passée un peu inaperçue au milieu du déferlement de prix (parfois curieux comme Meilleur livret d'album...) de la cérémonie des Grammys. Il y a pourtant de quoi se féliciter : les Français de Justice ont remporté le Grammy du Meilleur album électro, dans la nuit de dimanche à lundi ! Un petit couac amusant a d'ailleurs marqué la réception de leur trophée...

Xavier de Rosnay et Gaspard Augé de Justice avec leur Grammy du Meilleur album de Musique électronique, le 10 février 2019 à Los Angeles.
Xavier de Rosnay et Gaspard Augé de Justice avec leur Grammy du Meilleur album de Musique électronique, le 10 février 2019 à Los Angeles. (Chris Pizzello/AP/SIPA)
Dimanche soir à Los Angeles, Xavier de Rosnay et Gaspard Augé de Justice étaient opposés pour le Meilleur album électro à Jon Hopkins, Sophie, TokiMonsta et Sofi Tukker. Ils ne partaient pas favoris et leur ont pourtant été préférés avec "Woman Worldwide" paru en août 2018. Il s'agit d'un album Live de remixes maison, d'une sorte de best-of de leur discographie retravaillé spécifiquement pour la scène. Une setlist joueuse et musclée, reflet du live explosif avec lequel ils ont sillonné les scènes et les festivals durant deux ans.

Et c'est... le gag !

Mais un petit gag a marqué la réception de leur trophée. Xavier, Gaspard et leur entourage, dont le label manager de Ed Banger Pedro Winter, étaient en effet installés au fond de la vaste salle du Staple center de Los Angeles durant la cérémonie.

Le temps qu'ils se remettent de leur surprise d'avoir remporté le Grammy du Meilleur album électronique et arrivent sur scène, les organisateurs étaient déjà passés à autre chose, pensant que les Français n'étaient pas présents. Ils s'apprêtaient en l'occurence à remettre le Grammy du meilleur album de reggae ! On peut voir le cafouillage et l'embarras de part et d'autre dans la vidéo ci-dessous.

https://twitter.com/TheJusticeMusic/status/1094964739942346753

"Fiers de ce second trophée"

Il s'agit du second Grammy empoché par Justice en dix ans. En 2008, ils avaient été honorés pour le Meilleur remix - celui d'"Electric Feel" de MGMT.

"C'est une très belle reconnaissance, on est très fiers de ce second trophée", a réagi le duo par texto auprès de l'AFP. "Au départ nous avons fait ce disque uniquement pour le plaisir et pour documenter notre dernière tournée, ce qui ajoute encore plus de surprise à cette récompense", ont-ils expliqué.

Et bientôt... le space opéra "IRIS"

Justice n'en a pas terminé pour autant avec "Woman Worldwide". Leur prochain projet, baptisé "IRIS", est un "space opera" adapté de leur performance live et réalisé par André Chemetoff, connu jusqu'ici en tant que directeur de la photo de Romain Gavras sur de nombreux clips et un long-métrage. Cette version live de 60 mn enregistrée en studio mettra particulièrement en avant la structure lumineuse incroyable créée sur mesure pour les concerts de Justice. Le film sera présenté en première mondiale le 15 mars au festival SXSW à Austin (Texas).

En août dernier, peu avant leur passage à Rock en Seine, Gaspard Augé nous avait livré les secrets de leur live show explosif.