Étienne de Crécy ouvre Scopitone, le festival de l'électro et des arts numériques de Nantes

Pionnier de l’électro en France, Étienne de Crécy a marqué la première soirée du festival nantais. Une édition 2019 rallongée et qui a investi l’immense site de l’ancien Marché d’intérêt national.

Etienne de Crécy en mai dernier à Rennes.
Etienne de Crécy en mai dernier à Rennes. (MARC OLLIVIER / MAXPPP)

C’est parti pour dix jours (au lieu de cinq avant) dédiés aux arts numériques et aux musiques électroniques. Pour sa dix-huitième édition, le festival Scopitone investit l'ancien Marché d'intérêt national (Min) sur l'Île de Nantes, avant sa démolition. Une occasion unique de découvrir un site emblématique transformé en lieu de vie et de création. Dix jours de fête, d’expositions, de performances et d’expériences, qui ont débuté avec un grand show d’Étienne de Crécy, figure majeure de la scène électro.

Plus question pour les artistes électro de ne proposer que de la musique lors de leurs performances live. Entre scénographies monumentales, jeux de lumières élaborés, projections vidéos immersives, spatialisation du son, tous souhaitent se démarquer. Nombre de ces créateurs sont présents pour cette édition de Scopitone dont Étienne de Crécy qui a été l’un des premiers à s’intéresser à ces nouvelles pratiques.

Invité à ouvrir cette édition 2019 avec son nouveau projet Space Echo, le Français a été parmi les premiers aussi à bouleverser la scénographie des musiques électroniques. Il y a une dizaine d’années il a fait sensation en s’installant au sein d’un gigantesque cube lumineux. Depuis, l’expérience visuelle fait partie intégrante du show, indissociable de la musique. Pour France 3, il nous explique sa vision de la musique électro et sa façon de créer.

Des microbilles en mouvement évoquant la lave, une sculpture de brume et un canon à fumée, des œuvres monumentales ou intimistes qui vont vous plonger dans le monde foisonnant et en perpétuel mouvement des arts numériques. En tout, une vingtaine d’expositions et des performances en tout genre vous attendent jusqu’au 22 septembre. En voici un petit avant-goût :  

Scopitone, Cultures électroniques et arts numériques - jusqu’au 22 septembre 2019 – Ancien MIN, 58 boulevard Gustave Roch, Île de Nantes, 44000 Nantes – Renseignements et programmation sur le site du festival.