Vidéo Découvrez à quoi ressemble David Bowie dans le premier trailer du biopic "Stardust" qui lui est consacré

Dans ce film non autorisé par la famille de Bowie et qui ne contiendra donc aucune chanson du Thin White Duke, c'est l'acteur et musicien britannique Johnny Flynn qui incarnera l'icône du rock. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
David Bowie sur scène en 1973 à Los Angeles (Californie, Etats-Unis), à l'époque de son personnage de Ziggy Stardust. (MICHAEL OCHS ARCHIVES / GETTY IMAGES)

Alors que le film Stardust était montré en avant-première mercredi 28 octobre à Londres, la production a diffusé la première bande annonce officielle de ce long-métrage qui se concentre sur le premier voyage aux Etats-Unis de David Bowie en 1971. Un voyage durant lequel, sur les traces de Lou Reed et Iggy Pop, Bowie va affiner sa vision. 

Réalisé par Gabriel Range, Stardust, sous-titré David avant Bowie, entend donc montrer Bowie à l'âge de 24 ans, à l’aube de la célébrité planétaire, peu avant qu’il ne se réinvente en Ziggy Stardust, un personnage d’extra-terrestre aux cheveux rouges débarqué sur Terre pour devenir une icône du rock en compagnie de son groupe les Spiders From Mars.

David Bowie y est incarné par l’acteur et musicien Johnny Flynn, 37 ans. Un rôle hautement casse-gueule qu'il est courageux d'endosser. C'est le moment de voir à quoi il ressemble.


L'acteur ne convainc pas les fans

Stardust part déjà avec un fort handicap : il s'agit d'un biopic non autorisé et il ne contiendra par conséquent aucune chanson du Thin White Duke, la famille de Bowie, et en particulier son fils Duncan Jones, ayant pris ses distances. Mais d'autres biopics très réussis comme Last Days (Kurt Cobain) ou Nowhere Boy (sur la jeunesse de John Lennon) avaient dû également faire sans la musique de leur objet.

Cependant, le moins qu'on puisse dire est que les fans sont loin d'avoir été convaincus par l'acteur Johnny Flynn dans cette première bande annonce. Beaucoup suggèrent de voir plutôt les films dans lesquels le vrai David Bowie a tourné, comme Les Prédateurs avec Catherine Deneuve, L'homme qui venait d'ailleurs, Basquiat (dans lequel il joue Andy Warhol) ou Labyrinthe.

Certain.e.s s'offusquent : "Bowie était pur génie. Faire un film sur lui sans sa musique et sans l'autorisation de sa famille et sachant que lui-même n'avait jamais voulu de biopic est irrespectueux", détaille Vlada Mars, dont le tweet a été "aimé" plus de mille fois. D'autres ironisent, plus ou moins gentiment : "Une pandémie à la fois s'il vous plait", lâche ainsi une certaine @dayzee sur Twitter. Mais on parie que beaucoup iront néanmoins voir le film.

L'affiche du film "Stardust" sur les débuts de David Bowie, réalisé par Gabriel Range (2020). (STARDUST)

Petit Bonus : la vista de Bowie concernant internet

Mais... ne partez pas. On vous a gardé une petite surprise pour la fin. La BBC, pour marquer l'anniversaire d'internet (le 29 octobre 1969, le premier message était echangé sur Arpanet, l'ancêtre du réseau mondial), a diffusé jeudi l'extrait d'une interview de David Bowie de 1999 (ci-dessous). Dans cet entretien vieux de plus de vingt ans, il explique à un journaliste dubitatif en quoi internet va changer le monde, avec une précision et une clairvoyance rares pour l'époque.

"Internet nous montre que nous vivons en totale fragmentation. Je pense que le potentiel de ce que va faire internet à la société, en bon et en mauvais, est encore inimaginable. Nous sommes à l'orée de quelque chose d'exaltant et de terrifiant", prophétise-t-il. Mais "c'est juste un outil", lui oppose le journaliste. Et Bowie d'asséner : "non, c'est une forme de vie extra-terrestre".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.