Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : ce qu’il faut retenir dans le secteur culturel des déclarations gouvernementales du 27 décembre

Pour faire face à la cinquième vague de l'épidémie, l'exécutif a annoncé plusieurs mesures dans une conférence de presse lundi soir, notamment en ce qui concerne le secteur du spectacle. Si celui-ci peut se réjouir dans l'ensemble du maintien des lieux culturels ouverts malgré le retour des jauges, la scène rock et variétés regrettera l’interdiction des concerts debout.

Article rédigé par franceinfo Culture
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Concert assis de Rover pour la reouverture de La Cigale, en juin 2021. (SANDRINE MARTY / HANS LUCAS)

Jean Castex et Olivier Véran ont défini lundi 27 décembre dans leur conférence de presse en début de soirée les quelques aménagements instaurés pour "freiner le variant Omicron" qui alimente la hausse des contaminations au Covid-19. Ces mesures, adoptées en Conseil des ministres, s'appliqueront "à compter de lundi pour une durée de trois semaines". Voici les principaux éléments de leur déclaration concernant les lieux culturels et le spectacle vivant en particulier.

Rétablissement des jauges

Il n'y aura pas de fermeture des salles que pouvaient craindre les professionnels du secteur. Mais le Premier ministre Jean Castex a annoncé le rétablissement des jauges, fixées à 2 000 personnes en intérieur et 5 000 en extérieur.

Interdiction des concerts debout

Les concerts debout sont tout bonnement interdits : une annonce qui pénalise un secteur entier de la musique et du spectacle vivant, notamment la scène variétés et rock où les concerts debout sont légion. "On redevient un secteur interdit, c'est le désespoir de nouveau", a déploré à l'AFP le Prodiss (syndicat national du spectacle musical et de variété) en la personne de Malika Seguineau. "On a bien conscience de ce qui se passe avec la crise sanitaire, mais on a joué le jeu du pass sanitaire depuis cet été - et on jouera celui du pass vaccinal - et on a joué le jeu du masque. C'est terrible. Nous n'avons pas été consultés", a-t-elle encore regretté. 

Pas de couvre-feu le 31 décembre  

Le gouvernement a mis fin aux rumeurs qui laissaient croire qu'un couvre-feu serait mis en place pour réduire les rassemblements privés lors du Nouvel an. Pour le soir du 31 décembre, il n'y aura pas de couvre-feu, alors que les feux d'artifice et la consommation d'alcool seront interdits sur la voie publique. Les spectacles pourront donc être maintenus.

Interdiction de consommer dans les cinémas et les théâtres

Désormais, vous ne pourrez plus déguster votre pop-corn sur votre siège rouge au cinéma. Le gouvernement a annoncé que dès le 3 janvier, il sera interdit de boire et de manger dans les cinémas, les théâtres, comme dans les équipements sportifs et les transports collectifs. 

Vers un pass vaccinal

Pour aller au cinéma ou au théâtre, le pass vaccinal devrait remplacer le pass sanitaire à la mi-janvier. Le pass vaccinal viserait à "renforcer les outils de la gestion de la crise sanitaire". Pour assister à un spectacle, un test négatif au Covid-19 ne suffira plus. Il faudra désormais attester d’un schéma vaccinal complet.

Le pass vaccinal devrait être déployé dès le 15 janvier prochain, sous réserve que le projet de loi soit voté par le Parlement, et validé par le Conseil constitutionnel et le Conseil d'État.

Pas de déclaration concernant les discothèques

Clubs et discothèques, fermés depuis le 9 décembre, sont censés rouvrir le 6 janvier. Le gouvernement ne s'est pas exprimé à ce propos, mais le secteur craint de ne pas rouvrir comme prévu. L'interdiction de consommer debout dans les rues les concerne directement. Lundi, avant la déclaration gouvernementale, des organisations patronales de l’hôtellerie et de la restaurations craignaient que le gouvernement n'exige "un test obligatoire pour tous".

Lors de sa conférence de presse, le Premier ministre Jean Castex a précisé qu'un conseil de défense se tiendrait le 5 janvier, "pour refaire le point" sur la situation sanitaire au sortir des vacances scolaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.