Cet article date de plus de trois ans.

Claude François : un coup de fil populaire

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Claude François : un coup de fil populaire
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Voici l'histoire d'une chanson, un tube. 40 ans après la disparition de Claude François, le 20 Heures revient sur un de ses titres phares : Le téléphone pleure. 

C'est un duo inoubliable qui a charmé la France entière en 1974, mais pas seulement : la chanson a eu le droit à sa version anglaise et a été chantée aussi en espagnol. Après 12 ans de scènes et de succès, de milliers de fans hystériques et de chemises arrachées, au début de l'année 1974, Claude François veut en finir avec les concerts, mais pas avec les disques. Il retourne au studio. Ce petit studio à une heure de Paris, nous y voici 44 ans plus tard, avec Jean-Pierre Bourtayre, le vieux complice de Claude François. Le téléphone pleure devait simplement remplir un album ; il est devenu un tube. Cette mélodie, c'est lui qui l'a composée. 

La fillette, 44 ans plus tard 


Une situation inspirée par un film américain, "L'épouvantail", dans lequel Al Pacino, un homme divorcé, appelle son ancienne femme et c'est à peine s'il se souvient s'il a un enfant. Dans le film, c'est un petit garçon, dans la chanson ça sera une petite fille : la petite Frédérique, une fillette de cinq ans, habituée des bureaux de Claude François, puisque sa maman y travaille. Nous l'avons retrouvée. 44 ans plus tard, elle n'a rien oublié des paroles. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.