Renaud Capuçon et son violon imprimé en 3D enchantent le Jardin des plantes lors d'une performance exceptionnelle

Mélange de musique classique et de nouvelles technologies, le concert insolite du célèbre violoniste a eu lieu dans le 5e arrondisement de Paris devant 3000 personnes.

Le concert de Renaud Capuçon a réuni 3000 personnes au Jardin des plantes.
Le concert de Renaud Capuçon a réuni 3000 personnes au Jardin des plantes. (G. Bezou / France3 Paris-Île-de-France)

A l'occasion d'un concert gratuit unique donné devant 3000 personnes, Renaud Capuçon s'est aventuré dans une nouvelle expérience musicale et virtuelle. Une partition classique d'un nouveau genre qui mélange les époques et les technologies.

A l'intérieur d'un dôme géant conçu spécialement pour l'occasion, le célèbre violoniste dirige une symphonie visuelle éblouissante. Accompagné par l'orchestre philarmonique Le Siècle dirigé par Pierre Bleuse, il alterne entre son violon Guarneri de 1737 et son violon futuriste imprimé en 3D, un drôle d'instrument transparent et électrique surnommé avec humour le 3Dvarius. "Je trouve le grand écart génial," s'enthousiasme le musicien. 

Ce qui est étrange c'est que le son ne sort pas de l'instrument, il vient d'ailleurs et ça c'est un peu perturbantRenaud Capuçonau sujet de son violon imprimé en 3D

Une performance musicale et graphique

Le musicien ne se contente pas d'expérimenter un nouvel instrument. Le concert met aussi en avant les nouvelles technologies et la création lumineuse. Une multitude de faisceaux multicolores projetés sur le dôme et la façade du Muséum d'histoire naturelle accompagne sa musique. Des vidéos produites en direct par des machines au gré des notes. C'est ce qu'on appelle ici "l'art génératif".

Derrière une multitude d'ordinateurs, Alex Mestrot, le directeur de la création, s'explique : "on a un système qui va analyser la musique jouée en live et qui va créer en live du contenu graphique projeté sur le dôme. C'est une performance musicale et graphique." Les étoiles multicolores pleuvent sur scène au rythme des Quatre saisons de Vivaldi ou de la Symphonie n°6, dite Pastorale de Beethoven. Ce show immersif nommé Virtual Harmony offre une partition lumineuse inédite et donne au concert une dimension totale et envoûtante. Une symphonie virtuelle presque insolite dans le monde très codé de la musique classique.