Cet article date de plus de sept ans.

Les Victoires de la musique classique 2014, c'est ce soir sur France 3

Lundi 3 février, à 20h45 sera diffusée sur France 3 la 21e édition des Victoires de la musique classique, en direct du Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence. Plus de deux heures de spectacle, alternant des concerts d'artistes invités et la désignation des Victoires de cette année.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La scène des Victoires de la Musique Classique 2013 
 (NICOLAS TUCAT / AFP)
C’est assurément l’un des points forts de la vie musicale française. Les Victoires de la musique classique, animées par une association représentative de la filière musicale, donnent le « la » ; elles récompensent, encouragent et, par la même occasion, sont une vitrine pour le grand public, invité à découvrir les artistes émergents aujourd’hui.

Parmi les nommés comme artistes lyriques, la soprano Sabine Devieilhe, déjà consacrée révélation aux Victoires de l’année dernière, s’est illustrée très récemment dans « Lakmé », de Léo Delibes à l’Opéra Comique et le baryton basse Vincent Le Texier qui parcourt les scènes du monde depuis déjà 20 ans dans des répertoires très différents.
Sabine Devieilhe est nommée dans la catégorie Artistes lyriques
 (Marc Ribes-Erato)
Parmi les révélations, une chanteuse venue du Nigéria, Omo Bello, qui se destinait initialement à une carrière scientifique et le très jeune ténor bordelais Stanislas de Barbeyrac, issu de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris.

Les Victoires ont également nommé un jeune et très prometteur violoncelliste, Edgar Moreau, déjà révélation instrumentale l’année dernière et révélation de l’ADAMI, que l’on écoutera très prochainement avec l’Orchestre national de France au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, et le violoniste serbe Nemja Radulovic connu pour ses interprétations « enthousiastes » de Paganini.
Edgar Moreau est nommé dans la catégorie "soliste instrumental"
 (Julien Mignot)
Enfin, accompagnés par l’Orchestre national de France qui fête ses 80 ans d’existence, dirigé lundi soir par Kristjan Järvi, de nombreux autres artistes sont invités : la soprano Karine Deshayes et le baryton Alexandre Duhamel, le violoncelliste Gautier Capuçon, le violoniste Renaud Capuçon et les pianistes Fazil Say et Khatia Buniatishvili.
Gautier Capuçon
 (Julien Mignot)
Liste des nommés

Soliste instrumental

Adam LALOUM, piano
Edgar MOREAU, violoncelle
Nemanja RADULOVIC, violon


Artiste lyrique

Sabine DEVIEILHE, soprano
Julie FUCHS, soprano
Vincent LE TEXIER, baryton


Révélation, soliste instrumental

Adrien LA MARCA, alto
Camille THOMAS, violoncelle
Guillaume VINCENT, piano
Le pianiste Guillaume Vincent est nommé comme Révélation
 (julien Mignot - Naïve)
Révélation, artiste lyrique

Stanislas de BARBEYRAC, ténor
Omo BELLO, soprano
Mathieu GARDON, baryton


Compositeur

Guillaume CONNESSON Flammenschrift pour orchestre
Richard GALLIANO Fables of Tuba
Baptiste TROTIGNON Different Spaces
Baptiste Trotignon est nommé pour la Victoire du compositeur
 (Christian Berthier)
Enregistrement

DUTILLEUX Correspondances
Barbara Hannigan
Orchestre Philharmonique de Radio France, Esa-Pekka Salonen
Deutsche Grammophon

MASSENET Thérèse
Nora Gubisch, Charles Castronovo, Etienne Dupuis, François Lis
Chœur & Orchestre Opéra national Montpellier Languedoc-Roussillon, Alain Altinoglu
Palazzetto Bru Zane

STRAVINSKY Le Sacre du Printemps, Petrouchka
Orchestre National de France, Daniele Gatti
Sony Classical

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Classique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.