La musique classique s'invite parmi les arbres pour le premier Festival des forêts en Ile-de-France

Les forêts de la région parisienne accueillent pour la première fois un grand festival de musique. L'occasion de s'évader et de réfléchir sur l'avenir des 80 000 hectares de la région.

La flûtiste Maholy Saholiariliva et Léa Masson joueuse de théorbe participent au premier festival des forêt à Fontainebleau
La flûtiste Maholy Saholiariliva et Léa Masson joueuse de théorbe participent au premier festival des forêt à Fontainebleau (France 3 Ile de France)

Chanter ou jouer un instrument de musique en harmonie avec la nature, écouter un conte ou participer à une balade découverte au coeur des sentiers. Voici ce que l'on pourra faire lors du premier Festival des forêts en Ile-de-France qui se tient le samedi 3 octobre.

Jouer au coeur de la nature

Des Hauts-de-Seine à l'Oise, plus de vingt lieux sont à découvrir sous un autre angle, comme la forêt d'Amilis en Seine-et-Marne qui accueillera le duo Luscinea.  La soprano Clémentine Decouture et la flûtiste Florencia Jaurena répètent leur concert Chante Rossignol. Un parcours naturel en musique qui mêle les univers : les mélodies traditionnelles irlandaises et l’Espagne, les partitions d'Albert Roussel et les poèmes de Ronsard, les notes de Laurent Coulomb et les haïkus japonais. "On s'est rendu compte que le bois se prête très bien à la voix et à la flûte", assure la chanteuse.

Autre écrin pour la musique, la forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne) qui propose un concert de musique baroque sous les arbres. La flûtiste Maholy Saholiariliva, fera découvrir le traverso, l’ancêtre de la flûte traversière, très utilisé en Europe aux XVIIe et XVIIIe sièclex et Léa Masson, spécialiste des instruments à corde, jouera du théorbe. Lors de la rencontre, les musiciennes présenteront leurs instruments et les essences de bois qui les composent. "Après le confinement ça s'est présenté comme une évidence de trouver des nouveaux endroits autres que les salles de concerts et de permettre à un public varié de profiter de cette musique dans un cadre idyllique", assurent les deux musiciennes. 

Un rendez-vous à la fois culturel et écologique

Tisser des liens entre le grand public et la filière bois, les professionnels et amoureux de la nature ambitionnent de faire découvrir la diversité des forêts et les différents rôles qu’elles jouent. Ce festival propose également des conférences sur l'enjeu écologique que cela représente. "La forêt souffre à cause de la sécheresse et du réchauffement climatique. Après les marches pour le climat, le but de ce festival c'est de se mobiliser en forêt via des actions concrètes", souligne Paul Jarquin, Président FIBois IDF. Les forêts couvrent un quart de la région parisienne, chaque année 90 millions de personnes visitent les forêts franciliennes, soit quinze fois plus que pour la Tour Eiffel. 

Au programme également de ce premier festival des forêts, des déambulations théâtralisées, des ateliers découverte, des chasses au trésor, des lectures musicales....