Face au manque de subventions, le Centre National de création musicale de Nice est menacé de fermeture

L’annonce n’est pas encore officielle, mais l’avenir du Centre National de la création musicale (CIRM) semble, en effet, plus qu’incertain : la région, le département et la ville se désengageant de leurs financements.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le CIRM de Côte d'Azur existe à Nice depuis plus de 40 ans (France 3 PACA)

Que se passerait-il si l’un des huit centres nationaux de création musicale venait à disparaître ? C'est la crainte des salariés du studio basé à Nice. Dans le même temps, ils doivent en plus faire face à une crise interne accentuée par la démission de la directrice nommée au printemps dernier. 

Ça fait trois ans que des incertitudes se multiplient jusqu'à la dernière, à savoir, la perte du label et des financements. On a l'impression que toutes ces décisions sont complètement déconnectées de l'activité réelle du CIRM et de ce que l'on produit sur le territoire

Camille Giuglaris

Ingénieur du son et délégué syndical CGT 

Le CIRM  donnera, peut-être, son dernier concert au théâtre Francis Gag le 24 février 2022. 

FTR

L'offensive des syndicats

Face à cette menace de fermeture, le SMC, le syndicat français des compositeurs a publié le 25 janvier 2022 un communiqué dans lequel il alerte sur la fragilisation d'un secteur déjà en difficulté.

"Suite à la démission de sa directrice nommée au printemps dernier, le Centre international de recherche musicale (CIRM) semble être depuis quelques jours voué à la fermeture : aucun concours de recrutement pour sa direction n’est organisé et les financeurs publics de ce centre national de création musicale (CNCM) semblent se retirer les uns après les autres. Finalement, c’est un des huit centres labellisés au niveau national qui est sur le point de disparaître dans une grande opacité." 

Plusieurs syndicats dénoncent une décision de fermeture initiée au niveau local avec de nombreuses conséquences sur les acteurs de la création musicale. Interrogée la mairie répond qu'elle suit de près le dossier et qu'un conseil d'administration est prévu la première quinzaine de février.

Un laboratoire de musique contemporaine 

Installé à Nice depuis 1978, le CIRM est l’un des huit centres nationaux de création musicale ayant été labellisé par le ministère de la Culture. Il réunit des compositeurs, des musiciens mais aussi des chercheurs et des ingénieurs du son, et organise chaque année un festival de musique, le Manca. Une production résolument contemporaine pas forcément accessible à toutes les oreilles. "On est un peu victime de beaucoup de clichés, de musique qui font de drôles de bruits", s'amuse Nathalie Martin, responsable de la communication et de la médiation, alors que c'est comme le jazz, ou la musique classique. Il y a toutes sortes de musiques contemporaines et toutes sortes de compositeurs qui font des choses très variées.", assure-t-elle. 

Le travail de recherche et de création des musiciens et ingénieurs du son du CIRM de Nice sera à l'honneur du festival Présences à la Maison de la Radio le 13 février 2022 avec l'œuvre intitulée Autre Nature. Camille Giuglaris, Monica Gil Giraldo et Bertrand Heidelein, ont travaillé avec Jean-Luc Hervé dans les studios du CIRM sur l'élaboration et la programmation d'une multitude de haut-parleurs "autonomes", tels de "petits animaux sonores" qui seraient une extension de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Classique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.